Les tortues en direct

Dans le cadre de l'élaboration des recommandations scientifiques pour la mise en place d'un plan de conservation des tortues marines dans les territoires français du Sud Ouest de l'océan Indien, il est important de mieux comprendre les déplacements côtiers et océaniques de ces espèces.

100 balises Argos ont été déployées sur des tortues vertes adultes et 19 sur des tortues caouannes dans le cadre du projet DYMITILE. 20 nouvelles balises Argos seront déployées en 2014 et 2015 sur des tortues caouannes capturées accidentellement par les pêcheurs à La Réunion dans le cadre du projet COCA LOCA, porté par notre partenaire Kélonia.

D'autres déplacements sont également à découvrir sur cette page :

  • tortues vertes équipées aux Comores dans le cadre d'un autre projet mené par notre partenaire KELONIA, avec une coopération Ifremer pour le suivi ARGOS: projet OCTOI.
  • 8 jeunes tortues vertes équipées de balises argos solaires miniatures déployées au large de La Réunion : projet TINY.
  • 9 tortues vertes juvéniles ont été équipées de balises Argos GPS et des mini-Caméra à Juan de Nova.

KELONIA

Suivi GPS des juvéniles de tortues vertes à Juan De Nova en 2015

Dans la suite de la mission à Europa en 2011 et des missions antérieures menées par les équipes d’Ifremer et de Kélonia, et dans le cadre de l’Action 4.2.3 du Plan National d’Action (PNA) tortues marines dans les îles Eparses, une mission à Juan de Nova en Avril 2015 a permis le déploiement de 9 balises argos GPS sur des tortues vertes juvéniles présents dans le lagon de Juan de Nova. Associées à d’une mini-caméra fixée sur la carapace de la tortue, les données vont permettre de mieux comprendre les déplacements fins et la relation avec l’habitat de ces jeunes stades.

Les déplacements des tortues Charline, Mael-Pauline, Marie-Nathan, MathysMaud-Colin, Morgan, Tara, Timéo et Yasmine peuvent être observées sur la carte ci-dessous.  

Projet porté et financé par Ifremer et Kélonia sous Arrêté préfectoral n° 2015-24 du 18 mars 2015.

Déplacements océaniques - Projet COCA LOCA

Des tortues caouannes, capturées accidentellement par les pêcheurs réunionnais partenaires du projet, sont ramenées et soignées à Kélonia, puis relâchées munies d'une balise Argos. Leurs déplacements depuis La Réunion sont enregistrés et visualisables sur la carte ci-dessous.

Projet COCA-LOCA porté par Kélonia / CLS / Ifremer, ce projet fait partie de l'action préparatoire du programme européen BEST et bénéficie d'un financement de l'AFD (Agence Française de Développement) gérée par l'IUCN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).

En cliquant sur l'icône verte en forme tortue sur la carte, vous obtiendrez son nom, ce qui vous permettra de retrouver sa fiche d'identification ci-dessous :

 application/pdf Fiche Angélique / application/pdf Fiche Armonie / application/pdf Fiche Casimir /application/pdf Fiche Dom / application/pdf Fiche Tongasoa / application/pdf Fiche Valentine / application/pdf Fiche Anicet / application/pdf Fiche Bébert / application/pdf Fiche Madie / application/pdf Fiche Sainte

Les tracés affichés sont la propriété de l'Ifremer, mention obligatoire à indiquer Ifremer/Kelonia. Leur reproduction est soumise à l'autorisation préalable écrite de l'Ifremer (cliquer ici pour demander l'autorisation).

Trajets post reproduction de tortues vertes - Projet POCTOI Mohéli

Des tortues vertes femelles ont été équipées de balises Argos après avoir pondu sur les plages du village d'Itsamia (Union des Comores). Le suivi de leur déplacement par télémétrie satellitaire permet de caractériser les migrations post-reproduction de ces individus, d’identifier leur site d’alimentation et d’estimer les principaux couloirs migratoires dans la région du Sud-Ouest de l’océan Indien.

Ce programme de coopération régionale est financé par l’Union Européenne, l’État et la Région Réunion.

Déplacement Océanique - Projet TINY

Huit petites tortues vertes juvéniles ont été équipées de balises Argos solaires miniaturisées. Six d'entre elles sont nées sur les plages de La Réunion en avril 2013. Deux autres ont été ramenées mazoutées ou blessées par des pêcheurs. Toutes ont été relâchées à environ 80km au sud-ouest de La Réunion en novembre 2014. Afin d'optimiser la durée de vie de ces balises, elles sont programmées pour émettre 12h toutes les 48h. Le suivi de leur déplacement permettra de caractériser leur comportement de nage en fonction des températures et des courants marins.
 
 Ce programme est financé par la Région Réunion et Réunion des Musées Régionaux. Il est effectué en partenariat avec l'Université de Floride Centrale.