Programme et présentations du colloque "Politiques et sciences de la mer, ensemble pour une politique maritime intégrée"

   
Lundi 17 mai 2010 - Atlantia, La Baule 

Buffet d'accueil au palais des congrès
12h00 - 13h45 

Session introductive

13h45 - 16h00 
- Mots d'introduction de Romain Pasquier, Directeur adjoint du CRAPE/CNRS
- Allocution de Christophe Priou, Député-Maire de Guérande et co-pilote du Comité opérationnel « Aménagement et protection de la mer et du littoral »
- Allocution de Christian Buchet, Représentant du Ministre en charge de la Mer, Chargé de mission pour le Grenelle de la mer
- Allocution de Bernard Commère, Représentant du Ministère en charge de la Recherche
- Allocution de Corinne Lepage, Présidente du groupe interparlementaire « Mers et zones côtières » au Parlement européen
- Allocution de Philippe Boennec, Député-maire de Pornic, Vice-président de l’Association nationale des élus du littoral
- Discours introductif de Jean-Yves Perrot, Président-Directeur général de l'Ifremer
- Discours introductif d' Olivier Laroussinie, Directeur de l'Agence des aires marines protégées
- Discours introductif de Patrick Flammarion, Directeur scientifique de l'ONEMA

Session 1 - Approche écosystémique et planification stratégique des espaces maritimes
16h30 - 18h15 

Animée par Virginie Saliou (spécialisée en politiques marines intégrées/CNRS) et Yves Henocque (président du conseil scientifique Liteau) application/pdf Présentation de Y. HENOCQUE en pdf 

La planification stratégique maritime est l’un des instruments-clé du plan d’action pour une politique maritime intégrée de la Commission européenne et du Livre bleu français « Stratégie nationale pour la mer et les océans ». Elle nécessite une réflexion concertée sur les échelles géographiques appropriées et selon une approche écosystémique. Néanmoins, malgré les initiatives en faveur de la coexistence des activités en mer, force est de constater que la réflexion scientifique et politique sur la gestion des espaces maritimes y compris des littoraux mérite encore largement d’être renforcée, notamment en tirant profit de l’expérience des acteurs opérationnels, au-delà des approches sectorielles d’allocation de l’espace. Cette session propose de réfléchir à la pertinence des échelles de planification et aux options d’aménagement des espaces côtiers et marins, en tirant des leçons des expériences en cours, en recherchant la cohérence avec les outils existants dans le proche côtier (DTA -directive territoriale d’aménagement-, SDAGE -schéma directeur d’aménagement et de gestion de l’eau-, SCOT -schémas de mise en cohérence territoriale-, SMVM -schéma de mise en valeur de la mer-, etc.) et plus largement dans l’ensemble de la zone sous juridiction française (AMP -Aires marines protégées-, ZMPV -Zones maritimes particulièrement vulnérables-, etc.) dans le cadre d’une gestion intégrée de la mer et du littoral.

Avec la participation de
- François Gauthiez, Agence des aires marines protégées
- Frank Maes, Maritime Institute / Université de Gent application/pdf Présentation de F. MAES en pdf (anglais) 
- Frédéric Villers, CETMEF et Pierre Vigne, CETE/NC
- Christophe Le Visage, Secrétariat Général à la Mer application/pdf Présentation de C. Le Visage en pdf 

Cocktail sur la Plage (Hôtel Barrière Hermitage)
18h30 - 20h00 

Mardi 18 mai 2010 - Atlantia, La Baule 

Session 2 - Exploration et gestion durable des ressources marines
9h00 - 10h30 

Animée par Hervé Moulinier (président du Pôle Mer Bretagne) et Sylvie Ollitrault (directrice adjointe du CRAPE, membre du réseau développement durable et territoires)

La gestion durable des richesses de la mer passe par l’exploration et la connaissance des ressources marines. Or, les fonds marins, et plus particulièrement le domaine profond, restent encore largement méconnus. L’essor des « biotechnologies bleues » offre des perspectives de développement dans le domaine de la bioprospection au travers de la cartographie et des inventaires des fonds marins et de leurs richesses. La gestion durable des ressources biologiques (pêche et aquaculture) et minérales sous-marines (industries du pétrole, du gaz, des métaux et des granulats marins...) représente des enjeux économiques et environnementaux forts. De même, les connaissances et l’expertise en matière de ressources énergétiques marines doivent être soutenues. Des efforts restent à faire pour l’implantation de l’éolien en mer tout comme l’énergie des courants marins, de la houle et des vagues ou l’énergie thermique manquent encore singulièrement de retour d’expériences. Le développement durable de l’ensemble de ces activités pose la question de l’évaluation de leur impact environnemental.

Avec la participation de
- Philippe Gros, Ifremer application/pdf Présentation de P. GROS en pdf 
- Nicolas Vuillier, UNPG
- Hubert Carré, CNPMEM
- Aurélien Babarit, EC Nantes
- Claire Nouvian, Association Bloom

Session 3 - Observation et surveillance des océans et zones côtières
11h00 - 12h30 

Animée par Laurent Kerleguer (chargé de mission, expert océanographie/SHOM) et Pierre Boissery (expert eaux côtières et littoral méditerranéen/Agence de l'eau RMC)

Les zones côtières sont des lieux d’interface entre dynamiques marines et terrestres. Soumises à de multiples pressions et agressions tant naturelles (ex : inondations, tempêtes, érosion) qu’humaines (ex : apports polluants) et technologiques (ex : barrages, ports), qui influencent le fonctionnement des mers et des océans dans leur ensemble, elles constituent des systèmes complexes. Pour appréhender cette complexité et la continuité des espaces qui se succèdent du haut du bassin versant aux confins des espaces maritimes, des systèmes d’observation tels que ceux mis en place dans le cadre de l’océanographie opérationnelle sont essentiels pour la connaissance de la dynamique des masses d’eau, le suivi de l’évolution du climat et de ses effets sur les espaces océaniques et côtiers. Etroitement liées, observation et surveillance des milieux et des activités sont fondamentales dans le cadre d’une approche intégrée des océans et zones côtières.

Avec la participation de
- Fabrice Lecornu, Ifremer application/pdf Présentation de F. LECORNU en pdf 
- Thierry Duchesne, État major de la Marine
- Gilbert Le Lann, CEDRE
- Charlotte Nithart, Association Robin des Bois

Déjeuner au palais des congrès
12h30 - 13h30 

Session 4 - De l'écologie à l'ingénierie : quelles innovations pour des activités maritimes durables ?
13h30 - 15h00 

Animée par Johan Prodhom (directeur du groupe Hémisphère SUB) et Eric Feunteun (Museum national d'Histoire naturelle)

Afin de favoriser le développement d’une économie maritime durable, il convient de promouvoir une recherche et une innovation marine et maritime qui limitent l’impact sur l’environnement, mais également les moyens de mieux mettre en valeur la productivité des écosystèmes qui le constituent. Recherches scientifique et technologique, des domaines privé et public, doivent pouvoir s’associer au service des politiques publiques et du développement des activités marines et maritimes : technique de restauration, ingénierie écologique, nouvelle conception des navires utilisant des technologies moins polluantes (moteurs marins), développement de technologies pour les grands fonds, dispositifs de suivi, contrôle et surveillance, techniques de pêche sélectives. Pour faire face aux défis d’aujourd’hui et de demain, de nouvelles manières de penser les aménagements côtiers dont les ports doivent également être envisagées. Ingénierie et écologie doivent s’associer pour renforcer les services rendus par les écosystèmes.

Avec la participation de
- Bernard Gérard, Ville du Havre application/pdf Présentation de B. GERARD en pdf 
- Stéphane Klein, Gican
- Yvon Morizur, Ifremer application/pdf Présentation de Y. MORIZUR en pdf 
- Guy Herrouin, Pôle Mer PACA

Session conclusive
15h30 - 16h30 

> Témoignage de Jérôme Bignon, député de la Somme
> Observations de Francis Vallat, président du Cluster maritime français et de l'Institut français de la mer
> Observations de Françoise Gaill, directrice scientifique de l'INEE et présidente du comité opérationnel recherche et innovation du Grenelle de la Mer
> Observation de Philippe Boennec, membre du comité directeur de l'ANEL

Clôture officielle
16h30 - 17h30 

> Allocution de Madame la Secrétaire d’État à l’Écologie, Chantal Jouanno 

Haut de la page