Sciences participatives : de nouvelles espèces de micro-algues découvertes grâce à des lycéens

Deux ans après le Grand Voyage du voilier K.VIII dans le sillage de L’Hermione, la mission scientifique Hermiona sur le plancton marin confiée par l’Ifremer aux élèves du Lycée Maritime de La Rochelle livre ses secrets.

Du 18 avril au 10 août 2015, la frégate L’Hermione a traversé l’Atlantique et gagné l’Amérique sur les traces de La Fayette. Le Lycée Maritime et Aquacole (LMA) de La Rochelle s’est mobilisé pour accompagner L’Hermione dans son Grand Voyage en affrétant le K.VIII, voilier mythique de 23 mètres, permettant d’embarquer 36 élèves de 15 à 19 ans dans l’aventure. Quatre équipages de huit à neuf élèves et deux à trois professeurs se sont donc succédés à bord du K.VIII pendant que douze élèves faisaient partie de l’équipage de L’Hermione.

Hermiona, le projet de sciences participatives

Outre le projet pédagogique ambitieux qui impliquait la contribution de chaque élève à la navigation, la conduite et l’entretien du navire, l’ouverture à d’autres champs de connaissances liés au milieu professionnel, les élèves du Lycée Maritime et Aquacole de La Rochelle se sont vus confier par l’Ifremer une mission scientifique baptisée Hermiona (Halieutique, Environnement et Recherche sur les MIcro-algues de l’Océan Nord Atlantique). L’objectif était d’effectuer des pêches de plancton marin afin d’établir une collection d’échantillons fixés permettant une observation différée.

Premier maillon de la chaîne alimentaire marine, le plancton marin constitue l’ensemble des organismes vivants qui flottent dans les eaux marines de surface et dérivent au gré des courants. Méconnu car invisible à l’œil nu, le plancton végétal est pourtant le poumon de notre planète : il produit plus de la moitié de l’oxygène que nous respirons !

Les scientifiques lèvent le voile sur les premiers résultats prometteurs

Un retour d’expérience  a été réalisé par deux scientifiques du laboratoire Ifremer de Concarneau, référent dans le domaine des micro-algues, le mercredi 17 mai au Lycée Maritime de La Rochelle. Ils ont présenté leurs premières découvertes issues du traitement des 21 échantillons de phytoplancton récoltés par les élèves lors de la traversée de l’Atlantique Nord en présence de nombreux invités (institutionnels, professeurs) et des lycéens ayant réalisé les prélèvements de phytoplancton à bord du voilier K.VIII.

Des acquis pour de nouveaux horizons

La mission scientifique réalisée par les élèves durant la traversée permet de confirmer l’origine sub-tropicale des espèces de phytoplancton trouvée à l’automne 2014 en baie de Concarneau. Ces mêmes espèces étaient déjà présentes dans les échantillons récoltés lors de l’expédition circum atlantique du Mickaël Sars en 1910 aux mêmes latitudes.

La présence de ces espèces sub-tropicales en zone tempérée, à l’automne, peut être reliée aux régimes d’hivers doux et humides engendrant des flux de sud ouest dominants en Atlantique Nord.

Par ailleurs, les scientifiques ont pu remarquer une diversité inhabituelle de dinoflagellés généralement considérés comme rares, océaniques et thermophiles, de la famille des Podolampadaceae. Dans le contexte actuel du changement global, ces espèces pourraient constituer de bons indicateurs de la modification de la répartition des communautés phytoplanctoniques.

Des espèces inédites ou rares pour la science !

Certains échantillons récoltés lors de ce périple contenaient des espèces inédites qui restent à présent à décrire pour publications.

Autre résultat important, d’autres échantillons ont permis d’obtenir également des signatures génétiques inédites pour des espèces rares telles que Alexandrium gaarderae, Ceratoperidinium margalefii ou encore Alexandrium kutnerae.

Grâce au projet de sciences participatives Hermiona ainsi qu’à la démarche collaborative de recherche exploratoire avec l’équipe DIPO (Diversité et Interactions au sein du Plancton Océanique de la Station Biologique de Roscoff) pour accéder notamment aux bases de données environnementales comme TARA Oceans, un projet d’Incitation à la Politique de site a pu être mené en 2016-2017 : CARPODIGE (CARactérisation morpho-génétique des POdolampadaceae (Dinophyceae) pour une meilleure appréciation de leur DIversité et de leur bioGEographie).