Objectifs et finalités

Le comportement hydrodynamique des structures poreuses utilisées pour la pêche (chaluts, nasses, cages, seines) est aujourd’hui encore mal connu. Les chaluts sont responsables de la plus grosse part de la consommation de fuel en action de pêche : on admet que les 2/3 du carburant consommé sur une marée servent à remorquer le train de pêche. Ce projet a donc pour objectif de développer un outil d’optimisation automatique de chalut permettant de réduire au maximum la traînée de l’engin.

Pour cela, différents aspects devront être abordés tant expérimentalement que numériquement. Ils viseront plus particulièrement :

- à étendre la base de données expérimentales concernant les caractéristiques de l’écoulement régissant le comportement hydrodynamique de différentes structures poreuses (nappes d’alèse, chalut) ;

- à développer les outils numériques pour simuler de façon plus réaliste les écoulements autour de structures poreuses suivant 2 axes :

  • développement d’une méthode instationnaire de type Volumes Finis ;
  • validation du code de simulation numérique FreeFemm 3D en cours de développement externe à partir des résultats expérimentaux obtenus précédemment.

- à intégrer la partie structure dans les codes précédents pour la prise en compte des phénomènes d’interaction fluide/ structure ;

- à développer des outils d’optimisation automatiques permettant de concevoir des chaluts économes en terme de consommation d’énergie (optimisation de la traînée de l’engin en respectant un certain nombre de contraintes tant économiques qu’environnementales) et à adapter le code précédant pour une utilisation systématique par un optimiseur.

L’outil ainsi développé devrait permettre d’obtenir un gain de l’ordre de 20% sur la traînée d’un chalut, tout en conservant une efficacité en pêche comparable. Les développements réalisés pourront également être étendus pour étudier les différents types de structures poreuses utilisées pour la pêche (nasses, cages, seines) et mieux appréhender le développement de dispositifs de sélectivité.