Le SAR

Le SAR (Système Acoustique Remorqué) est un outil de géophysique multicapteurs haute résolution conçu pour l'étude de la nature et de la structure géologique des fonds marins par grande profondeur (200 à 6 000 m).

C'est un système remorqué qui permet par sa résolution en imagerie sonar latéral (1 pixel pour 25 cm) d'aborder l'étude détaillée des fonds marins en complément des autres systèmes destinés à des reconnaissances à plus grande échelle (sondeurs multifaisceaux des navires océanographiques, sonars à grande couverture).

crédit photos : Ifremer

Le système SAR peut être embarqué à bord des navires océanographiques de l'Ifremer ou à bord d'autres navires équipés des moyens adéquats. Il est opéré et maintenu par GENAVIR ; l'Ifremer en assure le suivi technique et les évolutions.

L'équipe opérationnelle comprend de 3 à 5 personnes suivant la mission : 2 (ou 3) électroniciens dont 1 responsable d'engin, 1 (ou 2) mécaniciens.

L'engin mesure 5,50 m de long, 2,00 m de large, 2,20 m de hauteur et pèse 3,4 tonnes.

Schéma du Sar balayant le fond

Le Sar a été mis en service en 1984. Il a effectué plus de 450 plongées en couvrant 17 000 km2 sur le fond, sur les navires océanographiques de l'Ifremer, Le Suroît, Nadir, l'Atalante ainsi que sur le Marion Dufresne, le Discovery ou l'Hudson.

Comme l'Epaulard, il a été construit à la base pour l'exploration des nodules.

Le Sar participa à la campagne franco-américaine de recherche de l'épave du Titanic, du 20 juillet au 10 septembre 1985.