Structure des fonds

Les fonds marins

Si les mers s’asséchaient brusquement, le fond des océans présenterait une morphologie très tourmentée, avec des chaînes de montagnes, des volcans et d’immenses plaines, bordées de fosses gigantesques.

Du rivage vers le large, on trouve successivement :

- Le plateau continental :

Il borde le rivage. C'est une plate forme dont la profondeur passe insensiblement des 30 - 40 m à 250 m environ. Il est plus ou moins étendu, selon les côtes, pouvant ne représenter que quelques centaines de mètres ou atteindre plusieurs centaines de km de large. Ainsi, en Méditerranée (hormis le golfe du Lion), il est pratiquement inexistant, mais il s'avance à 300 km au large du Finistère.

- Le talus continental : 

La limite externe du plateau est marquée par une pente très importante et la profondeur descend très rapidement de 250 m à 2 500 - 3 000 m. Le long du talus continental, la pente est souvent entaillée de profonds canyons sous-marins, bordés de véritables falaises.

Plateau et talus représentent 10 % de la surface de la terre.

- Les bassins océaniques : 

Au-delà du talus commencent les bassins océaniques. Ils recouvrent 57% de la surface de la terre. Ils sont formés essentiellement d’une immense plaine abyssale dont la profondeur augmente de façon presque insensible du bas de la pente vers le large, de 3 000 m environ jusqu’à 6 000 m. Cette plaine paraît horizontale, car sur plus de 4 000 km de distance, la différence de profondeur de 3 000 m ne représente qu’une pente de 1/2000.

Mais ces grandes plaines abyssales sont perturbées par la présence :

- de la dorsale, une gigantesque chaîne de montagnes qui parcourt en serpentant le fond de tous les océans ; elle occupe près du tiers de la surface des fonds marins ; certains "sommets" dépassent la surface de la mer (comme l'Islande) avec une hauteur relative de plus de 5000 m par rapport aux plaines abyssales.

- de fosses océaniques. Curieusement, les parties les plus profondes des bassins océaniques ne sont pas au centre des bassins, mais le long de certaines marges continentales ou de lignes d’îles formant un arc insulaire. Leur profondeur peut passer de 6 000 m à 11 000 m. Elles ne représentent que moins de 3% de la surface de la terre.

Une zone retient actuellement l'attention des scientifiques : ce sont les marges continentales - ces grands fonds bordant les continents - en raison de leurs ressources, mais aussi des dangers qu'elles peuvent présenter.