Présentation du colloque

Colloque international Euro-Méditerranée - 20 et 21 novembre 2007 à Toulon - France

Organisé par l'Ifremer, en partenariat avec le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes (MAE), et avec le soutien de la Direction Générale de la Coopération Internationale et du Développement (DGCID).

"Construire ensemble les réponses scientifiques aux défis posés par la mer Méditerranée

 

La Méditerranée : une mer en danger 

La Méditerranée est aujourd’hui menacée par une forte pression sur le littoral, le réchauffement climatique et la surexploitation de ses ressources, avec un risque de dégradation des écosystèmes. 
La recherche scientifique et les sciences marines en particulier, ont un rôle essentiel à jouer pour construire des programmes à la hauteur de ces défis. 

 

L’Ifremer a conduit, depuis 2005, une réflexion visant à identifier des domaines prioritaires de recherche à mener en coopération multilatérale en Méditerranée occidentale, en y associant de nombreux partenaires (Ministère des Affaires Étrangères et Européennes, Institut National des Sciences de l’Univers-INSU, l’Institut de Recherche pour le Développement-IRD et le Bureau de Recherche Géologique et Minière-BRGM).

Afin de poursuivre et d’amplifier cette démarche, le colloque international Euro-Méditerranée associera ses principaux partenaires scientifiques des rives Nord et Sud de la Méditerranée les 20 et 21 novembre prochains.

L’objectif du colloque

L’objectif est de construire une vision partagée des défis auxquels les pays des deux rives de la Méditerranée sont aujourd’hui confrontés pour conduire desprojets de recherche en sciences marines répondant à ces enjeux et pouvant mobiliser lesscientifiques des pays des deux rives Nord et Sud.

La zone géographique considérée

La réflexion concernera l’ensemble de la Méditerranée et associera aux travaux de ce colloque des partenaires des pays suivants : Algérie, Chypre, Croatie, Égypte, Espagne, France, Grèce, Israël, Italie, Liban, Libye, Malte, Maroc, Monaco, Portugal, Syrie, Tunisie, Turquie, …).

Les enjeux scientifiques

Les travaux seront conduits autour de quatre domaines :

  • L’impact de l’activité humaine sur l’environnement marin, en particulier la contamination du milieu par les substances chimiques.
  • Les risques naturels géologiques, (sismique, instabilités de pente, érosion côtière).
  • L’exploitation durable des ressources halieutiques (gestion écosystémique, système d’information, transfert et valorisation des connaissances).
  • La gestion intégrée des zones côtières en prenant en compte les connaissances sur l’écosystème, les activités marines et terrestres. Les lagunes méditerranéennes, milieu sensible, peuvent fournir un cadre de réflexion partagée.