Archives

cliquer sur les images pour les agrandir

Faits marquants EMH, septembre et octobre 2013

application/msword EMH 2013_10

Faits marquants EMH, juillet et août 2013

application/msword EMH 2013_08

Campagne PELGAS2013, 23 avril – 04 juin 2013

application/msword Fiche info de la campagne PELGAS2013

  

Les assises de la filière pêche, 05 juin 2013

 www.assisesfilierepeche.com

application/pdf Présentation aux assises de la filière pêche

Connaissance écologique : la couche acoustique fantôme, qui y a-t-il dans les couches d’aspect planctonique présentes sur les échogrammes des campagnes halieutiques ?

Dans le contexte de la DCSMM où les campagnes halieutiques sont envisagées comme des plateformes permettant aussi une surveillance de l’environnement, nous avons commencé à identifier les couches planctoniques lors de la campagne PELGAS. Certains couches diffusantes situées au bas de la thermocline ont une réponse acoustique importante aux fréquences acoustiques utilisées pour les poissons, laissant penser à d’importantes quantité de plancton. Pourtant, leur identification n’est pas simple puisque, paradoxalement, ces mêmes couches répondent faiblement aux fréquences utilisées pour étudier le plancton. De telles observations, communes dans de nombreuses zones tempérées et tropicales, sont récurrentes dans le golfe de Gascogne (Figure). Pour lever ce paradoxe et mieux identifier cette couche fantôme, une thèse est en cours à EMH et des opérations à la mer ont été menées sur PELGAS en 2012 devant la Gironde, en collaboration avec Dyneco-Pelagos, STH, RDT-LDCM et l’IRD. Grâce à l’utilisation de différents granulomètres et profileurs à plancton, optiques et acoustiques, le spectre global des tailles a été caractérisé de 7 mm à 27 mm. Un flowcam a été utilisé à bord pour l’identification du phyto et du microzoo plancton et un nouvel appareil, le « zoocam », est en cours de développement (RDT-LDCM) pour l’identification automatisée du mésozoo plancton, à bord. L’analyse multi-fréquentielle acoustique des couches a permis de construire une hypothèse de travail : la couche diffusante paradoxale du bas de la thermocline pourrait être la signature de bulles de 0.3mm de diamètre et donc, de la présence de siphonophores. Cette hypothèse conduirait à repenser le fonctionnement de l’écosystème planctonique pour y faire une place importante au plancton gélatineux. Une hypothèse alternative serait celle d’un changement d’impédance acoustique au bas de la thermocline due à de très fortes concentrations en phytoplancton car ces couches sont aussi liées au pic de fluorescence. Les mesures prévues sur PELGAS 2013 et la poursuite des travaux de thèse permettront de résoudre bientôt, le paradoxe de ces couches fantômes.

Modèles complexes : parution du livre « Analyse de sensibilité et exploration de modèles » : un résultat du réseau Mexico, une réflexion sur les modèles complexes pour l’approche écosystémique

Afin d’aborder les grands enjeux liés au changement climatique et à la gestion durable des ressources naturelles ou exploitées, des modèles sont développés par les chercheurs en agronomie, écologie, environnement, halieutique, gestion de l’eau, océanographie, etc. Ces modèles intègrent de plus en plus les dynamiques et les processus liés à des systèmes complexes. Pour explorer leurs propriétés et juger de leur pertinence pour assister la décision, il est nécessaire de faire appel à des méthodes d’analyse et d’exploration adaptées. Il est alors souvent fait référence à une grande classe de méthodes, les analyses de sensibilité globales. Les auteurs de cet ouvrage sont membres pour la plupart du réseau de recherche inter-institutionnel Mexico (Méthodes pour l’exploration informatique de modèles complexes). Forts de leur expérience dans l’organisation d’écoles-chercheurs, ils ont souhaité transférer leur vision globale des différentes méthodes d’analyse de sensibilité et d’exploration ainsi que certaines règles pratiques d’analyse des modèles. Ce livre s’adresse aux modélisateurs et utilisateurs de modèles qui souhaitent acquérir ou consolider leur maîtrise des méthodes d’analyse et d’exploration de modèles par simulation.

Robert Faivre est directeur de recherche à l’Inra. Bertrand Iooss est chercheur au sein d’EDF R&D. David Makowski est directeur de recherche à l’Inra. Stéphanie Mahévas est chercheur à l’Ifremer. Hervé Monod est directeur de recherche à l’Inra.

OBSMER : un programme de connaissance

Article consacré à Obsmer dans « Les nouvelles de l’Ifremer ». L’article détaille le programme et ses enjeux, le partenariat entre professionnels et scientifiques, le cadre réglementaire puis dans une seconde partie, il explique comment se passent les sorties à la mer et le rôle des observateurs.

Les dossiers de la recherche : la pêche profonde en question

Cet article est publié dans le Magazine La Recherche, Dossier N°3, Les abysses, daté d'avril 2013.
Il présente des moyens d’équilibrer exploitation et conservation en cherchant à identifier des critères de vulnérabilité des espèces cible de l’exploitation, des espèces accessoires, des habitats assurant une durabilité du milieu. L’article se termine sur la proposition d’une gestion spatialisée comme moyen d’assurer cet équilibre et une exploitation durable.

Guide de la mensuration des espèces en halieutique

Ce guide présente les règles de mensuration des poissons, mollusques, crustacés, reptiles et mammifères marins applicables aux observations halieutiques coordonnées par l’Ifremer, y compris les actions conduites dans le cadre de réseaux de surveillance coordonnés au niveau international, en particulier en application du règlement européen relatif à la collecte des données halieutique.

http://archimer.ifremer.fr/doc/00001/6237/7655.pdf

 

Croissance de l’anchois

L’analyse de la microstructure des otolithes (données de la campagne PELGAS) a permis d’identifier des lots d’individus aux croissances très différentes. Certains grandissent beaucoup avantleur premier hiver, d’autre restent petits : le rayon R1 est grand ou petit, l’otolithe allongé ou rond (Figure). Cette caractéristique est déterminante pour la structuration de la population car la croissance du R1 est liée à l’occupation des habitats, la survie, l’investissement reproductif. D’autre part, parmi différents indices environnementaux testés, la stratification de la colonne d’eau et la température de fond sont liés aux variations de croissance entre les années. L’étude a été présentée à la conférence annuelle du CIEM, avec la référence ICES CM 2012/J:18.

http://www.ices.dk/products/cmdocsindex.asp

Le groupe de travail " campagnes scientifiques halieutiques " de l'Ifremer a réactualisé le site web mettant à disposition des indicateurs biologiques établis à partir des campagnes halieutiques menées chaque année par l'institut en mer du Nord, en Manche, dans l'Atlantique et en Méditerranée. Un effort a également été déployé pour permettre une meilleure traçabilité et une plus grande fiabilité des données. Toujours à la même adresse, le nouveau site, plus ergonomique, est également plus complet et mieux documenté : www.ifremer.fr/SIH-indices-campagnes/

Le concept de la "pêche équilibrée" : Lire le communiqué de presse

Distribution spatiale de l'indice multi-fréquence acoustique développé par Ifremer dans les couches de fond dans le golfe de Gascogne.

Depuis quelques années EMH contribue au développement d'indice et d'indicateurs issus des données acoustiques halieutiques. Ainsi, plusieurs indicateurs basés sur la combinaison de données acoustiques collectées à différentes fréquences ont été développés pour décrire la distribution des organismes vivants et autres objets réfléchissants dans la colonne d'eau. Ces travaux ont été présentés à la réunion du groupe de travail "Fisheries Acoustics, science and technology (WGFAST)" du CIEM en avril 2012 au centre Ifremer de Brest.

EU DEEPFISHMAN coordonné par IFREMER. En 2010, une méthode statistique d'estimation d'indices de biomasse standardisés a été publiée (Lorance et al., 2010). Fin 2012, un modèle de dynamique de population par estimation de la mortalité totale a été publié (Trenkel et al., 2012). Sous une hypothèse de capturabilité identique à tous les âges (ou avec une estimation préalable de capturabilité aux âges), ce modèle produit une estimation de population à partir de données limitées (série temporelle de captures totales et distribution en âge pour quelques années). Enfin en 2013, une estimation de la distribution spatiale de la lingue bleue au cours de la période2000-2010, a été faites avec une approche spatiale novatrice dans le cadre d'une collaboration avec l'université e Bath, Grande-Bretagne (Augustin et al., 2013). Cette analyse spatiale était particulièrement utile pour la lingue bleue, espèce présumée sensible à des effondrements locaux d'abondance, sous l'effet de la pêche. Les estimations montrent que la distribution spatiale de la lingue bleue est restée stable sans apparition de "trous".
 Dynamique de population lingue bleue

 

Ce guide d'identification décrit, par famille, plus de 500 espèces d'invertébrés susceptibles d'être récoltées dans un chalut, du golfe de Gascogne à la Manche orientale. Il est illustré de plus de 1 000 photos et dessins au trait.
Jocelyne Martin Auteur Edition 2011

Le livre est disponible aux éditions Quae