Colonnes de sédimentation

Afin de caractériser la consolidation dans le temps des sédiments, des expérimentations en laboratoire sont menées à partir soit de matériel carotté, soit de matériel de diverses concentrations déterminées et placées dans des colonnes de sédimentation. L'évolution de l'interface eau-sédiment est alors suivie dans le temps, de même que les diverses interfaces séparant des faciès différents (dûs au grano-classement du matériel sédimenté puis consolidé). Ces tests visent notamment à mieux appréhender les paramètres de tassement en fonction de la hauteur et de la concentration initiales.

In fine les culots de tassement sont étudiés du point de vue "érodabilité". Pour ce faire, ils sont analysés au moyen de l'érodimètre (voir fiche "Erodimètre Ifremer"). Cet équipement permet de déterminer les flux d'érosion en fonction des contraintes de cisaillement exercées à la surface du sédiment.

Le but de ces tests est de permettre une validation du modèle de tassement (vase et mélanges sable-vase) en cours de développement au sein du Laboratoire. Ce modèle permet de rendre compte de l'état de consolidation du matériel, paramétré par la concentration du sédiment.

Illustration : Exemple de test de consolidation pour différents types des vases :