Cartographie prédictive des habitats

L’action A040302 « Cartographie prédictive des habitats » a démarré en 2009. Elle est divisée en deux sous actions, correspondant à deux recettes distinctes.

  • L’une (A040302A) provient de la DG/MARE de l’Union Européenne et concerne le projet EuSeaMap développé dans le cadre de l’action Emodnet de la Commission. Elle vise à réaliser une carte globale des fonds marins européens sur quatre bassins (Baltique, Mer du Nord, Mer Celtique, Méditerranée ouest). L’Ifremer est responsable de la réalisation de la carte méditerranéenne, à une résolution de 250 m.
  • La seconde sous-action (A040302B) est une commande de l’Agence des AMP qui a le même objectif, avec toutefois les spécificités suivantes : elle est limitée à la zone marine française et inclut par conséquent le golfe de Gascogne et, en outre, elle concerne deux résolutions de travail, l’une similaire à EuSeaMap, l’autre plus fine (100 m) qui permet d’envisager la fourniture d’une série de cartes à l’échelle du 1/300000.

Définition des habitats à modéliser

Un travail important a été fait en Méditerranée où les habitats ne sont pas systématiquement définis en fonction de discriminants physiques mais plutôt d’appellations locales implicites (par exemple « biocénoses du détritique côtier »). Il fallait donc que les habitats retenus soient
a) cartographiable à la résolution adoptée (en fonction de la taille typique des unités d’habitat),
b) réductibles de manière univoque à un triplet de variables tel qu’évoqué ci-dessus. Le tableau ci-contre montre les sept habitats infratittoraux retenus à la résolution de 100 m.

Symbologie graphique

Les méthodes de modélisation ont été décrites dans le rapport annuel 2009. Un aspect important à traiter restait la symbologie des cartes car il n’existe pas de consensus établi en la matière, ni pour les habitats en général, ni pour ceux de la typologie Eunis.

Le rendu cartographique, obtenu par l’application d’une symbologie de couleurs, est un élément esthétique très important qui pour une large part va conditionner le succès de la carte. Un effort important a été fait afin de rendre ces cartes les plus agréables possible à la lecture, tant sur support papier qu'informatique. Quelques idées simples ont guidé l’application des couleurs : respect de quelques principes largement admis dans la communauté des sédimentologues marins, mise en exergue des habitats de petite taille (spécialement les habitats côtiers), transition marquée entre substrats de même nature, plus douce entre zones d’énergie différentes.

Fiabilité des cartes

Une autre action importante développée en 2011 a été l’établissement de méthodes pour qualifier la fiabilité des cartes. Ces méthodes sont basées sur la qualité des couches de base du modèle, en l’occurrence la nature du substrat et la bathymétrie. Pour la première, la méthode est directement issue des recherches effectuées par le projet Mesh, qui avait mis au point une grille de notation des cartes d’habitats. La note obtenue caractérise la carte en bloc et n’y discerne pas de sous-zones, même si à l’évidence c’est souvent le cas (cartes résultant de compilations de données très diverses comme c’est le cas des cartes G du SHOM). Pour la seconde, en l’absence de références en la matière (le lot bathymétrique d’Emodnet étant en retard sur notre lot habitats), il a fallu mettre au point une méthode simple de qualification basée sur trois paramètres résumant les données bathymétriques (provenance de la donnée, densité, âge). Cette dernière note a pu être établie pour chaque pixel bathymétrique du modèle à 100 m des côtes de France car ces trois paramètres avaient fait l’objet d’une cartographie sur maille de 100m lors de la réalisation du MNT (par interpolation ou critère majoritaire).

Résultats et produits

Deux résultats ont été obtenus : d’une part la carte globale pour la France (échelle approximative du document : 1 / 1 millionième), d’autre part une vue de la Bretagne (échelle approximative du 1 / 300 000ème). Cette dernière échelle détaillée a fait l’objet de 8 cartes couvrant l’ensemble de la France métropolitaine.