Séminaire Dyneco de Pierre Polsenaere du Laboratoire Environnement Ressources des Pertuis Charentais, Jeudi 19 Octobre à 11 h dans la salle de réunion du LOPS, bât Freycinet

Pierre Polsenaere

Laboratoire Environnement Ressources des Pertuis Charentais

La zone côtière, à l’interface continent - océan - atmosphère, couvre un ensemble d’écosystèmes diversifiés et actifs où le comportement du carbone est très différent. Cette hétérogénéité spatiotemporelle et le manque relatif de données en zone côtière s’accompagnent de ce fait d’une grande variabilité dans les processus et flux métaboliques mesurés.

Je vous propose durant la première partie de ce séminaire de vous présenter mes activités de recherche qui portent sur l’étude du fonctionnement écologique et biogéochimique des environnements aquatiques continentaux et littoraux et des flux de carbone associés aux zones d’interface terrestre - aquatique. Nous aborderons ensemble un premier axe de recherche portant sur le couplage terrestre - aquatique - atmosphérique via deux exemples de travaux menés sur (1) l’export et le dégazage de carbone par les eaux continentales d’un bassin versant tempéré (celui de la lagune d’Arcachon) appréhendés par la dynamique, la spéciation et l’isotopie du carbone dans différents cours d’eau et (2) l’estimation du coefficient d’échange air-eau en milieu tropical lacustre (lac de Canaçari au Brésil) par des mesures simultanées de pCO2 dans l’eau par équilibrateur et de flux turbulents à l’interface air-eau par Eddy Covariance (EC) atmosphérique.

Nous verrons ensuite un deuxième axe d’étude sur les échanges de CO2 aux interfaces air-eau et air-sédiment mesurés par EC atmosphérique au niveau d’une zone intertidale tempérée (lagune d’Arcachon) en relation avec le métabolisme des différents producteurs primaires et la dynamique des masses d’eau.

Le dernier axe présenté portera sur les processus et flux benthiques d’O2 à l’interface sédiment-eau mesurés par EC aquatique et illustrés au travers de données obtenues en zone côtière subtidale (rade de Brest). Je vous propose alors, dans la deuxième partie de ce séminaire, de vous présenter des exemples de travaux sur lesquels je travaille actuellement à l’Ifremer et de réfléchir ensemble sur ces problématiques associées aux processus et flux biogéochimiques au sein de la zone côtière afin de mieux évaluer son rôle dans les budgets régionaux et globaux de carbone.