Granulomètre

Le principe du capteur Granulomètre Laser repose sur l'analyse de la figure de diffraction d'un faisceau laser modifié par les particules présentes dans l'eau de mer.
Il mesure la quantité de particules directement dans l'eau et leur distribution en taille de 0.7 µm à 400 µm (30 classes).

 

Dans cette gamme de taille on trouve :

  1. des particules inertes organiques ou minérales, 95 % des contaminants (PCB, métaux, par exemple) sont adsorbés sur les particules en milieu côtier.
  2. des particules vivantes :
    • bactéries qui assurent le recyclage de la matière organique en provenance des échelons supérieurs et des apports terrigènes,
    • picoplancton (petites algues de 0.7 à 2 µm) qui photosynthétisent et qui assurent la majorité de la fixation du carbone dans l'océan mondial,
    • phytoplancton (algues unicellulaires de 2 à 200 µm) qui en photosynthétisant produisent la biomasse (fourrage) nécessaire aux échelons supérieurs,
    • zooplancton (de 40 µm à 1 cm),
    • œufs et des larves de poissons et de crustacés.
 Applications en environnement côtier  
  • Détection de populations algales toxiques dans la colonne d'eau. Certaines espèces peuvent dans certaines conditions (lumière, température, éléments nutritifs) se développer dans des tranches d'eau très fines. Elles sont alors difficiles à détecter sans les capteurs appropriés.
  • Mise en évidence de processus de floculation d'agrégats de matière organique dans les zones côtières. Ces agrégats par coprécipitations accumulées sur des interfaces de densité contiennent des concentrations importantes de contaminants.
  • Études sédimentaires côtières. En version autonome, le granulomètre permet d'acquérir des informations très détaillées sur le transport sédimentaire quantitatif et qualitatif.

 

 Exemple d'application  

Acquisition de 3 séries temporelles de quantités de particules dans un estuaire pour des conditions de marnage différentes (faible coefficient de marée, coefficient de marée moyen, fort coefficient).
L'appareil est alors placé dans une structure au niveau du fond. Équipé de batteries et d'un micro-ordinateur embarqué, il enregistre en continu les quantités de particules présentes pendant deux cycles de marées. Des données de courant de température et de salinité sont mesurées simultanément. Les données sont présentées ci-dessous. De très grandes variations peuvent être observées, surtout en condition de marées de vives eaux. Une interprétation fine des mesures obtenues permet de mettre en évidence l'apparition de grosses particules (agrégats organiques) lors des basse mers par courants faibles et des remises en suspension de particules sédimentaires par les courants de flots à marée montante.

 

 

Contact : 

IFREMER
BP 70 - 29280 Plouzané
Département : DYNECO
Laboratoire : Pélagos

Michel Lunven Mail : Michel.Lunven@ifremer.fr