CTD Granulomètre

Lors des campagnes à la mer l'océanographe a besoin de repérer des couches d'eau spécifiques (variations de températures, salinité, pics de fluorescence, abondance de particules).

Le "CTD-granulomètre" (C.T.D = Conductivity, Temperature, Depth) associe sur une même structure des capteurs permettant de mesurer en temps réel :

  • profondeur
  • température
  • salinité
  • fluorescence
  • énergie lumineuse
  • charge particulaire totale
  • la distribution granulométrique en 30 classes de taille de 0.7 à 400 microns

 

8 seringues de prélèvement permettent d'échantillonner précisément les couches d'eau spécifiques mises en évidence par les capteurs.

Géré en temps réel de la surface par un logiciel d'acquisition, ce système est particulièrement adapté pour effectuer une description rapide de la colonne d'eau. Il permet la détection et l'échantillonnage des couches d'eau fines (pics de fluorescence, pycnocline, présence d'agrégats).

 Exemple d’application  

Les figures ci-dessous présentent des profils obtenus lors d’une campagne d’étude sur les proliférations de phytoplancton toxique ( Dinophysis sp.) en Sud Bretagne. Elles mettent en évidence la présence d’une stratification importante avec un pic de fluorescence situé vers 20 mètres, au maximum du gradient de densité. Des comptages phytoplanctoniques, effectués sur les prélèvements réalisés à l’aide des seringues, révèlent la présence d’un grand nombre de cellules de Dinophysis (3200 cellules/litre)  à ce niveau.
La réalisation de plusieurs stations sur la zone étudiée permet d’établir rapidement des cartes de distribution des maxima de Dinophysis sur la zone étudiée.   

 

 

 

 

SUROIT - 13 Juillet 1996 - Station 309

 

Contact : 

IFREMER
BP 70 - 29280 Plouzané
Département : DYNECO
Laboratoire : Pélagos

Michel Lunven Mail : Michel.Lunven@ifremer.fr