Cécile Jauzein

Cécile Jauzein a commencé sa thèse en décembre 2005 sur : 

L'étude et la paramétrisation de la nutrition azotée et phosphorée d’ Alexandrium catenella, microalgue toxique responsable d’efflorescences dans la lagune de Thau  

Cette thèse est co-financée par L’Ifremer et la région Languedoc Roussillon. Les principaux encadrants sont Yves Collos (Directeur de thèse) de l’UMR 5119 CNRS-Univ. Montpellier II, Laboratoire “Ecosystèmes lagunaires“ et Claire Labry (Co-directeur, responsable Ifremer) de Dyneco/Pélagos (Brest). Annie Pastoureaud (Ifremer LER-LR, Sète) co-encadre pour l’aspect Ecologie ; Annie Fiandrino (Ifremer LER-LR, Sète) et Annie Chapelle (Dyneco/Pélagos, Brest) pour l’aspect Modélisation. L’étude de l’utilisation de la matière organique dissoute par l’algue se fera en collaboration avec Christian Béchemin et Philippe Souchu du CRELA (Ifremer).

Résumé

La crique de l’Angle de l’étang de Thau est soumise depuis 1998 à des efflorescences régulières d’ Alexandrium catenella. Cette zone relativement confinée reçoit des sources de nutriments inorganiques et organiques importantes issues d’activités anthropiques variées sans que l’on connaisse encore précisément l’impact de chacun d’eux sur le développement de cette espèce. C’est par une meilleure connaissance de ces apports et des spécificités nutritionnelles d’ Alexandrium que des réponses pourront être apportées à cette question, et donc de permettre d’ envisager des aménagements susceptibles de limiter ces efflorescences.

Concernant la nutrition azotée, les études déjà entreprises en cultures et in situ (Collos et al. 2004) ont montré qu’ A. catenella semble préférer les formes régénérées de l’azote (ammonium, urée). Il faut donc s’orienter vers des capacités d’utilisation d’autres composés azotés afin d’expliquer la dominance périodique d’ A. catenella dans la Crique de l’Angle. Concernant la nutrition phosphorée, elle n’a pas été étudiée jusqu’à présent chez cette espèce. Sur la base des résultats déjà obtenus, le projet vise, dans un premier temps, à décrire les mécanismes d’acquisition de la ressource limitante (azote et phosphore) par A. catenella et, dans un second temps, à les traduire sous forme de fonction mathématique dans une optique de modélisation (modèle 0D). Il combine à la fois des études en cultures de laboratoire et des mesures sur le terrain (Crique de l’Angle, étang de Thau) lors des efflorescences de cette espèce. De manière plus globale, la compréhension du phénomène d’efflorescence toxique à A. catenella dans la lagune de Thau passe aussi par l’intégration des facteurs environnementaux (courantologie, météorologie, hydrologie), intégration réalisée par le développement d’un modèle couplé hydrodynamique-biologie. La mise au point d’un modèle écophysiologique d’ A. catenella, défini et calibré à partir des expérimentations de la thèse permettra d’affiner le modèle général du phytoplancton de Thau (Chapelle et al. 2000) et de le coupler au modèle hydrodynamique fin de la lagune (Fiandrino et al. 2003).

Contacts : Claire.Labry@ifremer.fr et/ou Annie.Pastoureaud@ifremer.fr