Description

Mise en oeuvre  

Mesures  

Le prototype a été conçu et réalisé à l'Ifremer sous les contraintes suivantes :

  • non perturbation du substrat au moment de l'arrivée du module sur le fond
  • possibilité pour les enceintes de mesure de pénétrer les sédiments grossiers
  • non perturbation du substrat au moment de leur pénétration
  • étanchéité parfaite des couvercles des chambres, fermés après l'enfoncement
  • agitation de l'eau dans la chambre
  • profondeur maximum d'utilisation fixée à 300 m
Structure

L'appareil est enfermé dans un cadre métallique de 1.60 m de long, 1.20 m de large et 1.50 m de haut permettant la protection et le support des accessoires électroniques, des moteurs et des deux chambres d'incubation. Son poids avoisine les 500 kg.

Microprocesseur et électronique

L'agitation de l'eau dans les chambres, le prélèvement des échantillons, la fermeture des couvercles et l'enfoncement des chambres dans le sédiment sont contrôlés électroniquement et ces diverses actions s'effectuent à des temps préprogrammés.

 

Mise en oeuvre

Après que l'appareil se soit posé sur le fond, les chambres d'incubation (31 l) descendent par gravité. Pour éviter toute perturbation du sédiment superficiel, leur mouvement vers le bas est ralenti par un dispositif hydraulique passif, mais dont le contrôle de la vitesse de descente peut être réglé avant la mise à l'eau. La pénétration de la base des enceintes dans le sédiment (~ 5 cm) est assurée par un lent mouvement de rotation alternatif de celles-ci (un demi tour en trente secondes dans chaque sens). Ce dispositif motorisé inédit garantit un enfoncement aisé dans les sédiments grossiers (cailloutis, petits galets). Le bon déroulement de ces opérations est vérifié grâce à un caméscope placé dans un caisson étanche. Afin de connaître le volume exact de l'eau emprisonnée dans les chambres, la profondeur d'enfoncement est mesurée à l'aide d'un palpeur couplé à un potentiomètre (précision ± 1 mm). La dernière étape avant le début des mesures et des prélèvements est la fermeture des couvercles des chambres qui a lieu environ 15 minutes après la mise à l'eau du module. La durée d'une incubation est de 6 heures.

 

Vue générale des chambres benthiques. a : Chambre opaque, b : Chambre claire, c : Bouteille Niskin,
d : Moteur commandant la rotation des chambres, e : Moteur pas à pas permettant les divers déclenchements, f : Caisson électronique, g : Alimentation électrique, h : Largueur acoustique, i : Moteur agitateur, j : Sonde multiparamètre.

 

Les mesures

Elles sont de deux natures :

  • A l'extérieur des chambres :

2 bouteilles de type Niskin de 8 litres prélèvent de l'eau au début et à la fin de l'expérience.

 

1 sonde mutiparamètre suit l'évolution des paramètres suivants : variations de la température, de la salinité, de la pression, et de l'atténuation lumineuse

 

  • A l'intérieur des chambres : variations des teneurs en oxygène et du pH. Trois préleveurs déclenchés séquentiellement permettent de suivre l'évolution de la teneur en nutriments ou tout autre élément chimique.

 

Déclenchement des préleveurs
a) Préleveurs en Téflon de 100 ml permettant l'échantillonnage d'eau dans les chambres
b) Vue schématique montrant le principe de prélèvement