Chambres benthiques

Structure instrumentée pour la mesure des échanges à l'interface eau-sédiment 

Les taux de réaction des processus tels que la demande en oxygène du sédiment et les échanges de sels nutritifs à l'interface eau-sédiment ont été jusqu'à récemment déterminés à partir de carottes que l'on incubait en laboratoire ou en mesurant le gradient de concentration des espèces chimiques dans l'eau sus-jacente et dans l'eau interstitielle. Toutefois, ces méthodes ont l'inconvénient de ne pas tenir compte de processus tels la bioturbation et la bioirrigation et sous-estiment ainsi les flux à l'interface eau-sédiment. Des mesures in situ sont donc nécessaires pour estimer les flux nets à l'interface. De telles études peuvent être réalisées grâce à l'utilisation de chambres benthiques autonomes déployées sur le fond. Le principe consiste à isoler un certain volume d'eau et de sédiment et de suivre l'évolution des paramètres chimiques que l'on veut mesurer en fonction du temps.

 

 

Contact : 
IFREMER
BP 70 - 29280 Plouzané
Département : DYNECO
Laboratoire : Benthique
Jean-Dominique GAFFET Mail : Jean.Dominique.Gaffet@ifremer.fr