Youen Kervella

Youen Kervella a commencé sa thèse en novembre 2006 sur : 

Etude de l’impact des installations conchylicoles sur la dynamique sédimentaire par mesures in situ, expérimentation et modélisation numérique  

Il est encadré par F. Cayocca (labo DYNECO Physed, Brest). Les installations conchylicoles (tables à huîtres, bouchots) du littoral français sont responsables de modifications sédimentaires dans leur environnement proche (envasement des parcs ostréicoles, dépôts de vase au pied des bouchots), mais aussi à plus grande échelle (envasement de baies). Ces altérations sont néfastes à la croissance des coquillages, mais sont également incriminées pour des questions de qualité de l’eau. Ces préoccupations réelles n’ont pas été étudiées depuis les années 80, néanmoins les travaux récents (menés par le laboratoire d’accueil) à Marennes et en Baie du Mont Saint Michel commencent à appréhender les effets des installations sur les courants et les vagues.

Dans ce contexte, la thèse proposée consistera à comprendre dans le détail les divers processus responsables des modifications sédimentaires autour des structures et à l’échelle d’une baie, en examinant :

  • l’impact des structures sur la circulation hydrodynamique à petite échelle (étude expérimentale et numérique menée en collaboration avec l’Université de Toulon et du Var et le laboratoire ERT/HO),
  • la prise en compte des structures dans un modèle de résolution spatiale ne pouvant les intégrer individuellement (développements du laboratoire DYNECO Physed),
  • l’impact des biodépôts sur l’érodabilité des sédiments (collaboration avec M2C de Caen et le LERN de Port en Bessin).

Le travail s’appuiera notamment sur des mesures in situ réalisées sur différents sites. Le modèle hydro-sédimentaire prenant en compte les effets des installations sera appliqué à la zone de Saint Vaast la Hougue, où des évolutions morphodynamiques seront simulées.

Contact : Youen.Kervella@ifremer.fr