Sélectivité du cabillaud : SELECCAB

SELECCAB Artisans

Suite à cette nouvelle réglementation européenne sur la gestion des quotas de cabillaud[1] le chalut à grandes mailles ou tout autre engin étant aussi sélectif sur le cabillaud que le chalut à grandes mailles est obligatoire si plus de 90 % du quota national de cabillaud en mer du Nord est consommé à tout moment avant le 15 novembre de l’année en cours. Il a donc fallu adapter ce chalut à grandes mailles aux chalutiers du nord de la France et mettre au point des dispositifs alternatifs. Pour ces dispositifs il a été proposé de se baser sur les résultats de l’étude SELECMER sur la réduction des rejets de merlan par cette même pêcherie réalisée en 2008-2009 et d’intégrer ainsi la problématique sur les captures de merlan hors-tailles. Deux dispositifs de grilles sélectives ont été retenus :

  • le premier incorpore dans la rallonge une grille pour laisser s’échapper les gros cabillauds suivie d’une grille utilisée lors de SELECMER, précédée d’une fenêtre à mailles carrées, pour laisser s’échapper les petits merlans ;
  • le deuxième combine les deux grilles précédentes en une seule grille, sélective pour le cabillaud dans sa partie inférieure et pour le merlan dans sa partie supérieure, et également précédée d’une fenêtre à mailles carrées.

Les essais ont été réalisés à bord de chalutiers de 16-20 m et de 20-24 m, dont les puissances sont différentes et peuvent influer l’efficacité du dispositif sélectif. Les essais de sélectivité du chalut à grandes mailles ont représenté 15 jours de mer et 58 paires de traits valides pour les deux catégories de chalutiers. Ceux pour les kits-grilles ont représenté 15 jours de mer et 53 paires de traits valides. La méthode retenue est
celle des traits parallèles : deux chalutiers travaillant parallèlement, l’un équipé du chalut de référence et l’autre du chalut à tester.


Navires de catégorie 16-20m (àgauche) et 20-24 m (à droite) ayant participé aux essais du chalut à grandes mailles (Source : CNPMEM)

Les résultats des essais du chalut à grandes mailles montrent que les captures de cabillaud sont réduites de près de 80 % pour les deux catégories de bateaux. Mais le chalut occasionne des pertes importantes sur les autres captures commerciales et réduit de près de 45 % la capture totale sur les deux catégories de chalutiers. L’échappement pour le merlan et la plie affecte toutes les gammes de tailles.


Illustration des opérations de pêche réalisées avec le chalut à grandes mailles à bord des navires artisans 20-24m (Source : CNPMEM)

Les essais des kits-grilles n’ont pas pu mettre en évidence un échappement des gros cabillauds faute de capture de ces individus. Pour les plus petits individus, les dispositifs testés ne permettent pas d’atteindre les objectifs d’évitement du cabillaud fixés par la réglementation, ne diminuant les captures que de 30 à 40 % pour les chalutiers de 20-24 m (il n’y a pas eu de captures de cabillaud lors des essais à bord des chalutiers de 16-20 m). De plus ces dispositifs occasionnent de fortes diminutions de la capture totale, allant de 25 à 45 %. En revanche, concernant la diminution des rejets de merlan, l’ajout d’une fenêtre à mailles carrées en avant de la grille à merlan permet d’éviter le colmatage de la grille par des merlans de 27-30 cm observé lors de l’étude SELECMER mais occasionne un fort taux d’échappement de merlan de tailles commerciales. Il conviendrait
donc de continuer les essais mais de réduire le maillage de la fenêtre à mailles carrées.


Illustration des opérations de pêche réalisées avec le kit double grille à bord des navires artisans 20-24 m (Source : CNPMEM)

application/pdf SELECCAB - Volet artisans

SELECCAB Hauturiers

Suite à une nouvelle réglementation européenne sur la gestion des quotas de cabillaud[1], le chalut à grandes mailles ou tout autre engin étant aussi sélectif sur le cabillaud que le chalut à grandes mailles est obligatoire si plus de 90 % du quota national de cabillaud en mer du Nord est consommé à tout moment avant le 15 novembre de l’année en cours en mer du Nord. Il a donc fallu adapter ce chalut aux chalutiers hauturiers français travaillant en mer du Nord et ciblant le lieu noir.


Illustration des opérations de pêche réalisées avec le chalut à grandes mailles de l'Halten Bank (Source : CRPMEM NPdC/P)

Les essais ont été réalisés à bord du chalutier Halten Bank, le navire test, qui travaillait en parallèle avec le Nordic II, le navire de référence. Les essais de sélectivité ont représenté 5 jours de mer et 9 paires de traits valides. Un grand nombre d’avaries ont eu lieu avec le chalut à grandes mailles, plus ou moins importantes, dans le grand dos essentiellement.

Les résultats de ces essais montrent que les captures de cabillaud sont réduites de plus de 90 %. Mais le chalut occasionne des pertes importantes sur les autres captures commerciales et réduit de près de 60 % la capture totale. L’échappement pour le lieu noir, espèce cible de cette pêcherie et qui représente en temps normal plus de 90 % de sa capture totale, est de 57 % et concerne les individus dont la taille est comprise entre 40 et 68 cm.

application/pdf SELECCAB - Volet hauturiers

[1] Règlement (CE) n°43/2009, annexe III, Partie A, point 5 – Conseil du 16 janvier 2009.