GIS SIEGMA

Cette action relève à la fois de la recherche puisque des expérimentations sont menées sur des sites expérimentaux, et du soutien aux Services de l’Etat qui, étant membres de ce Groupement d’Intérêt Scientifique, en utilisent les conclusions afin de guider leur politique de traitement des dossiers des industriels.

application/pdf Plaquette du GIS SIEGMA

Historique

Le besoin d’étendre le champ de nos connaissances sur l’impact des dragages en mer a conduit en 2000 à élaborer un projet inscrit au CPER 2002-2006 Haute Normandie, sur la base des recommandations du Conseil International pour l’Exploration de la Mer (CIEM). La nécessité de transparence et de concertation entre scientifiques et utilisateurs du milieu a conduit à la création d’un Groupement d’ Intérêt Scientifique (GIS) en juin 2003.

Les partenaires du GIS regroupent des membres de droit (collectivités territoriales), un collège scientifique (CNRS, Universités haut-normandes, IFREMER, CSLHN & CRITT Estran) et un collège des usagers (Comités Régionaux des Pêches Haute- & Basse-Normandie, les GIE Graves de Mer / Gris Nez / GMN & l’UNICEM).

Un Comité de Pilotage évalue et valide les propositions d’études d’un Comité Scientifique et peut également formuler des orientations qui sont soumises à ce dernier.

Les thèmes d’étude développés depuis 2004 sur le site industriel de Dieppe sont :

  1. La fréquentation halieutique des secteurs de dragage
  2. Les relations trophiques entre poissons et proies benthiques
  3. Les modalités et conséquences du dépôt des sables de surverse
  4. La restauration des sites après arrêt des extractions
  5. La cartographie des habitats en Manche Est (identification des sites « sensibles »)
  6. La modélisation du fonctionnement de l’écosystème Manche Est (gestion des usages)

Ces thèmes ont permis de compléter les connaissances antérieures (impact sur les fonds, sur le benthos, recolonisation) et d’acquérir des informations originales au niveau international (impact des dragages et de la surverse sur la distribution des poissons et sur leur régime alimentaire).

Depuis fin 2006, un nouveau secteur expérimental est suivi en Baie de Seine (CPER 2007-2013) : le permis d’exploitation des « granulats marins de la Baie de Seine » dont l’exploitant est le GIE Granulats Marins de Normandie.

La synergie des compétences et des financements a permis :

  • de travailler à l’échelle locale des sites exploités,
  • d’avoir une vision à méso-échelle (Manche Est),
  • de valoriser les études menées avec l’identification d’indicateurs d’impact, avec des propositions de recommandations d’exploitation…, qui fournissent des outils aux autorités compétentes en matière de gestion intégrée du milieu marin.

Ces résultats ont déjà été présentés dans des colloques internationaux :

  • Le Bot, S., His, E., Desprez, M., Baltzer, A., Claveleau, D., Lafite, R., Fournier, M., 2006. Impacts of marine aggregate extraction activity on a pebbly seabed. Example from the Eastern English Channel (France), 17th International Sedimentological Congress, Fukuoka, Japan.
  • Villanueva M.C., Ernande B., Vaz S., Delpech J.-P., Carpentier A., 2006. Trophic food web and ecosystem attributes of the Eastern English Channel. ICES Annual Science Conference, Maastricht, Netherlands.
  • Desprez M., 2007. Suivi environnemental du site d’extraction de granulats marins de Dieppe : impact sur la distribution et l’alimentation des poissons démersaux. ICES WGEXT meeting, Helsinki & COST 638 « MAGGNET » meeting, Bruxelles.
  • Villanueva M.C., Ernande B., 2007. How biodiversity is translated in ecosystem stability. EcoSummit 2007 on Ecological Complexity and Sustainability, Beijing, China.

Chaque année, les résultats sont présentés au cours d’une Assemblée Générale où sont présents, outre les différentes parties prenantes, les Services de l’Etat (DREAL, DIRM Manche Est Mer du Nord).

Contact Ifremer: Jean-Paul DELPECH, Ifremer Boulogne-sur-Mer.