CHARM phase III

Channel integrated approach for marine ressource management 

Ce projet a été sélectionné dans le cadre du programme européen de coopération transfrontalière INTERREG IV A France (Manche) – Angleterre, cofinancé par le Fonds Europééen de Développement Régional (FEDER).

Contexte et origine du projet

L'éco-région Manche, une des zones où le trafic maritime est le plus intense du monde, constitue une voie de passage obligée d’une partie des masses d’eaux entre l'Atlantique et la mer du Nord. La configuration (bathymétrie, trait de côte,…) de la Manche contribue à la création de structures particulières (fronts, gyres,…) qui vont contrôler l’advection, la dispersion des organismes vivants mais aussi des polluants, etc. C’est aussi un secteur très riche pour la pêche professionnelle car on y trouve de nombreuses espèces commerciales, des zones de nourriceries et de frayères (ponte), des voies de migration, liées à des conditions environnementales caractéristiques. Des systèmes d’intégrations et de synthèses des connaissances sur les écosystèmes et le développement de nouvelles recherches sont indispensables pour la mise en oeuvre d’une démarche écosystémique de la gestion des ressources marines et l’amélioration de la qualité des conseils de gestion et de planification délivrés à l'autorité publique. Une connaissance approfondie de cette zone maritime est donc nécessaire afin de préserver ce fragile écosystème qui est soumis à de fortes pressions anthropiques. Il est, de plus, essentiel que les pays riverains aient une vision commune de la gestion de cet écosystème pour une exploitation durable de ses ressources. Ceci pourra être effectué, par exemple, au travers du développement et la mise en place d’outils d'aide à la réflexion et à la gestion des activités humaines.

Objectifs

Dans ce contexte-ci, le projet CHARM (phases 1 et 2) a permis une première approche pluridisciplinaire sur la gestion rationnelle des ressources marines vivantes, en intégrant les travaux effectués depuis une trentaine d’années et en ayant une approche novatrice en modélisation spatiale des écosystèmes. Les phases 1 et 2 de ce projet européen (Interreg IIIa) ont permis une évaluation des ressources de certaines espèces-clés en Manche orientale, et la caractérisation de leurs habitats, qui a conduit au développement d'outils prototypes d'anticipation scientifique pouvant répondre aux divers impacts anthropiques actuels ou à venir dans ce secteur. En s'appuyant fortement sur les résultats obtenus pendant les phases précédentes, la phase 3 du projet CHARM a pour objectif d'accentuer la nature pluridisciplinaire des travaux au travers d'une approche écosystémique, c'est à dire une approche "intégrée" de la gestion des ressources marines (vivantes, minérales, humaines). De ce fait, la zone d'étude sera étendue à toute la Manche et le sud de la mer du Nord et de nouvelles expertises (ex. économie, changement climatique) seront introduites dans l'équipe CHARM.

Localisation de la zone couverte par le projet CHARM III (© GEOPORTAIL, 2007).

Principales actions prévues

Le projet constitue une contribution directe à l'objectif spécifique 10 de l'axe prioritaire 4. Au total, 17 actions principales sont envisagées, qui peuvent se grouper sous 3 axes: (i) Collecte & standardisation de l’information, (ii) Intégration de l'information et (iii) Outils et dissémination de l'information. Les expertises impliquées vont des sciences marines (océanographie, biologie marine, sciences des pêcheries,…), l'économie, la législation, la géographie (cartographie, analyse spatiale, Systèmes d'Information Géographique,…), les statistiques (modélisation de l'écosystème et des réseaux trophiques,…), la planification (planification spatiale de la conservation,…), les technologies informatiques (technologies Internet, programmation,…). Beaucoup de ces expertises sont interdisciplinaires par nature, ce qui est essentiel pour toute approche intégrée.

CHARM III en vidéos

Partenaires du projet

Les instituts de recherche qui ont collaboré à ce projet sont :

Contact Ifremer : André CARPENTIER, Ifremer Boulogne-sur-Mer.