lot 2.07 Produits

 Quels sont les déterminants de la production commercialisée ? 

Les quantités d’huîtres commercialisables dépendent de la croissance des individus, en particulier au cours des derniers 6 mois qui amènent les huîtres à la taille marchande.
Une meilleure utilisation du DPM permet-elle de stabiliser la production commercialisable d’une année sur l’autre ?. Une telle stabilisation permettrait-elle de stabiliser les cours ?
Pour la qualité des huîtres mises en vente, l’utilisation systématique des claires ostréicoles pour l’obtention d’un label IGP nécessite un renforcement des connaissances sur les marqueurs de terreur, la « prise du caractère claire » par les huîtres. Cette caractérisation de l’écosystème « claire » pour des objectifs de certification de produit doit permettre aussi de différencier les marais salés en fonction de leur emplacement, leur prise d’eau et leur bassin versant (terroir). Cette action est à rapprocher du travail sur la caractérisation et la modélisation de l’hydraulique dans les marais commencé dans le dernier CPER et abondé par le travail récent de l’ADASEA sur le schéma de développement aquacole. Il est aussi envisager d’aborder les questions de biodiversité spécifiques liées au mosaïquage des zones humides salées par les claires.