Objectifs

Dans le schéma intégral des cycles biogéochimiques des contaminants dans les écosystèmes marins, l’assimilation des composés et éléments anthropiques dans les premiers maillons trophiques du plancton est encore mal comprise.

Pourtant, les populations planctoniques jouent un rôle pivot dans l’écosystème marin en canalisant la matière organique vers les niveaux trophiques supérieurs.

Les poissons petits pélagiques représentent une ressource exploitée importante dans le Golfe du Lion et un maillon trophique essentiel, entre le plancton et les espèces piscivores, elle-même exploitées. Leur contamination est donc un vecteur de transfert des contaminants vers le large et surtout vers des prédateurs supérieurs.

L’objectif du projet COSTAS est d’identifier et paramétrer les processus de transfert et le devenir des contaminants chimiques (composés organiques persistants et métaux traces) depuis les premiers maillons de la chaîne trophique (eau, particules, phytoplancton et zooplancton) jusqu’aux petits poissons pélagiques (anchois et sardines) du golfe du Lion (Méditerranée).

L’étude portera sur la contamination dans le Golfe du Lion par trois groupes de composés et éléments chimiques : les contaminants organiques persistants (polychlorobiphényles -PCB et polybromodiphényléthers -PBDE), le mercure (Hg) et le méthylmercure (CH3Hg) et d’autres métaux (Pb, Cd, Cu, Ag, Zn…) et leurs traceurs isotopiques.