Nos partenaires

Partenariats institutionnels :

Les programmes de Recherche de Développement menés par l'Institut en Polynésie française sont définis par un Accord Cadre sur la période 2012-2015 signé entre l'Ifremer et le gouvernement de la Polynésie française le 29 mai 2012.

Télécharger le document au format pdf (360 ko) : Accord Cadre Polynésie 2012-2015

Les recherches de L'Ifremer sont menées en collaboration avec la Direction des Ressources Marines et Minières (DRM) et la Direction de l'Environnement (DIREN) de la Polynésie française.

La Délégation Régionale à la Recherche et à la Technologie (DRRT)

Partenariats organismes scientifiques :

  •  Le laboratoire d’Étude et de Surveillance de l’Environnement de l'IRSN, Institut de Radioprotection et Sûreté Nucléaire (LESE/IRSN) implanté dans le centre Océanologique du Pacifique participe à la mise en place d'un réseau de surveillance des contaminants chimiques dans les lagons de Polynésie française.
  • Université de Polynésie française (UPF)
  • Institut Français de Recherche pour le Développement (IRD)
  • Institut Louix Malardé (ILM)
  •  CRIOBE

Le Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l'Environnement (CRIOBE) est une station de terrain pour tous les chercheurs français et étrangers. Situé en Polynésie française à Moorea, il est rattaché à l’École Pratique des Hautes Études et fait partie du Réseau National des Stations Marines française du CNRS et du réseau Observatoire de l'Environnement INSU.

Structures fédératives :

Depuis le 15 juin 2012, l'Ifremer s'est regroupé avec l'Université de Polynésie française (UPF), l'Institut Louis Mardé (ILM) et l'Institut Français de Recherche pour le Développement (IRD) afin de constituer, en Polynésie Française, l'Unité Mixte de Recherche n°241, "Ecosystèmes Insulaires Océaniens", (EIO). L'UMR-EIO est centrée sur l'analyse des interactions entre l'homme et son environnement dans les écosystèmes insulaires océaniens. L'unité RMPF constitue l'équipe Ifremer impliquée dans cette UMR.

  •  GDR ADEQUA

Le GDR ADEQUA ("Amélioration de la qualité des perles de Pinctada margaritifera de Polynésie française") a pour objectif d'étudier, par des approches globales et pluridisciplinaires, les processus impliqués dans la formation de la perle afin d'optimiser la greffe et d'améliorer la qualité de la perle de l'huître perlière, Pinctada margaritifera. Autour d'un projet scientifique organisé en six actions, dix laboratoires de l'Ifremer Tahiti et Montpellier, des Universités de Polynésie française, de Caen, d'Orsay et de Dijon, du Criobe, de la Direction des Ressources Marines et des entreprises privées de SkuldTech et Texinfine ont travaillé en étroite collaboration.

Plusieurs institutions scientifiques françaises et étrangères se sont réunies autour de la problématique "Biodiversité des récifs coralliens" pour constituer un Groupement de Recherche International (GDRI), avec pour objectifs de renforcer et consolider les connaissances sur ces écosystèmes dont la biodiversité est menacée.

Le LABEX CORAIL "Les récifs coralliens face au changement global de la planète" est un Laboratoire d'Excellence regroupant 9 Institutions et 4 Universités de Métropole et d'Outre Mer. Il vise à étudier les écosystèmes coralliens en vue d'améliorer leur gestion durable. L'objectif est de créer à terme un Centre d'Excellence Français sur les Récifs Coralliens.

Le Grand Observatoire de l'environnement et de la biodiversité terrestre et marine du Pacifique Suf (GOPS) est un Groupement d'intérêt scientifique (GIS) regroupant 17 universités et organismes de recherche. Le GOPS a pour objectifs de fédérer les activités de recherche dans le Pacifique, coordonner les initiatives, mutualiser les dispositifs, renforcer la lisibilité.