Opération HYPFOM au large de l'île de Porquerolles

Dans le cadre d'un contrat de prestation pour le parc national de Port-Cros, l'Unité SM a effectué le 11 et 12 octobre, au cours de l'opération HYPFOM une cartographie optique autour de l'île de Porquerolles, sur le bateau semi-rigide Hélios du centre Méditerranée.

L'objectif du projet scientifique de l’Université de Toulon, cofinancé par l’ANR, consiste à étudier et à surveiller la prolifération de l’algue verte toxique, la Caulerpa Taxifolia, notamment dans les herbiers à posidonie qui ont un rôle primordial pour l’écosystème méditerranéen. Ces algues toxiques pour la faune marine commencent peu à peu à coloniser les fonds du parc et notamment les zones autour de l’île de Porquerolles.

Dans ce contexte, le rôle de l’équipe Ifremer était de réaliser un survey optique géo-référencé haute définition (résolution millimétrique) sur une longueur de 2Km en zone littorale, depuis la baie de l’Alycastre jusqu’au Cap des Mèdes pour pouvoir ainsi mesurer et caractériser la présence des algues toxiques.

La mission de cartographie a été réalisée avec le robot expérimental Vortex, mis en œuvre à partir du zodiac l'Hélios. Ce bateau, semi-rigide de 7 m de long utilisé par les équipes du Laboratoire LER-PAC, a été modifié pour les besoins de la campagne avec l'ajout d'une grue permettant une totale autonomie de mise à l’eau ainsi qu’une mise en œuvre rapide du Vortex, en s’affranchissant de moyens de manutentions externes.

Un nouveau prototype du logiciel Matisse a été utilisé pour exploiter les images d’une caméra stéréoscopique ainsi que d’un appareil photo numérique réflex embarqués. Les techniques et algorithmes de mosaïque et reconstruction 3D développés par le service PRAO de l’Unité des Systèmes sous-Marins ont permis de produire un modèle visuel haute résolution 2D et 3D de la zone observée.

QGIS, un nouveau progiciel de trajectographie

Le contrôle de la trajectoire du robot a été réalisé avec des fonctions « plug-in » spécifiques pour le progiciel QGIS (Système d'Information Géographique) mis au point pour cette mission. Convivial, open Source, multiplateforme et déployable très rapidement sur des missions de courte durée, QGIS a permis un suivi rapide et efficace du survey, ainsi que la visualisation géographique des données récoltées. La géolocalisation de la donnée et sa gestion dans l’environnement QGIS permet de situer les nouvelles données dans une carte et éventuellement de comparer les variations temporelles sur la zone cartographiée au cours de reconnaissances successives.

L'Hélios, pour une mise en oeuvre simplifiée

Grâce aux modifications structurelles apportées à l'Hélios, il sera dorénavant possible, d’effectuer des prestations de surveys optiques haute définition sur des sites sous-marins (mosaïque 2D et reconstruction 3D géo-référencées) dans les eaux littorales de Méditerranée et ceci, à la journée, en toute autonomie et avec une équipe réduite de 3 personnes.

Contact : Sébastien Ragot | SM/PRAO - Lorenzo Brignone | SM/PRAO/D