Essais techniques pour le binome Nautile / IdefX

La campagne technique ESSNAUT/AUV 2014 s’est déroulée du 28 novembre au 09 décembre 2014 en Méditerranée sur le N/O Pourquoi Pas?.

Elle a permis la mise en œuvre conjointe du sous-marin habité grand fond Nautile et de l'engin autonome Idefx (AUV) selon un mode opératoire qui consistait à faire plonger le Nautile pendant la journée et l'AUV durant la nuit.

| L’engin Nautile

Les objectifs de la mission étaient de réaliser une série d'essais techniques et d'assurer le maintien des capacités opérationnelles de son équipe. Elle a permis de valider les travaux effectués lors de l'arrêt technique 2014 sur le système de largage de sécurité du sous-marin ainsi que la fonction « SMS » du téléphone sous-marin, de calibrer certains paramètres du nouveau système de positionnement et de réaliser plusieurs enregistrements vidéo destinés à un post-traitement 3D par le service IMN/SM/PRAO.

Malgré une météo difficile, l'équipe Nautile a pu s'entraîner pendant 7 plongées effectuées entre 300 m et 2200 m. Un moment important de la mission a été l'exercice de récupération de secours du Nautile effectué pour la première fois sur le Pourquoi Pas?.

Deux scientifiques de l'institut coréen KIOST ont été à bord une partie de la campagne en vue d'une future coopération dans le domaine des véhicules sous-marins habités profonds.

La mission ESSNAUT 2014 a mis en évidence le très bon fonctionnement du Nautile et l'efficacité de l'équipe opérationnelle actuellement en période de renouvellement. Cette mission a validé, une fois de plus, la viabilité et l'efficacité du couplage opérationnel entre le Nautile et l'AUV.

| L’ AUV Idefx 

Le véhicule autonome Idefx a quant à lui effectué 4 plongées de nuit durant cette campagne. Les principaux objectifs de ces essais étaient :

  • La validation du fonctionnement et des procédures opérationnelles du sondeur multi-faisceaux EM2040 avec système de synchronisation OSEA pour les émissions acoustiques des équipements Loch Doppler et sondeur d’obstacle
  • La validation des nouvelles versions logicielles des contrôleurs temps-réel et charges utiles et du logiciel de gestion de mission MIMOSA2
  • L’évaluation de l’utilisation d’une télémétrie surface par WIFI
  • Des tests de positionnement en surface par IRIDIUM

Les conditions météo de ce début décembre ont contraint à des annulations de plongée et à une révision de certains objectifs. Malgré tout, le bilan de cette mission technique est très positif, le fonctionnement général d’Idefx s’étant montré très satisfaisant et l’essentiel du programme ayant pu être mené à bien.

Par ailleurs, ce premier déploiement de l’AUV avec sa cage Caliste par la grue océano du Pourquoi Pas? a permis de rôder les procédures dans des conditions exigeantes.

Enfin, grâce à son sondeur multi-faisceaux,  Idefx a pu positionner l’épave d’amphores sur la zone des Stoechades, permettant au Nautile de rallier directement la zone d’intérêt en illustrant, une fois de plus, la complémentarité de ce couple d’engins sous-marins.

| Un point sur l’optique 

La campagne ESSNAUT/AUV 2014 a donné lieu à l'évaluation du nouvel appareil photo numérique réflex du Nautile qui utilise les technologies et composants également implémentés sur le HROV. L’équipement a permis de rapporter des images très haute résolution (24 mégapixels) d'un site d'amphores.

Ces images ont été utilisées pour évaluer les méthodes de reconstructions 3D développées par l'unité et ont permis d'obtenir des résultats très satisfaisants avec des résolutions de l'ordre de quelques millimètres (voir images ci-dessous).

Ce résultat démontre l'intérêt de la méthode et permet de prévoir un grand nombre de perspectives pour ces techniques de reconstruction.

 

Contact : smdir@ifremer.fr