Groupe de travail et historique des projets

I)     Historique de la pêche aux DCP ancrés dans la Caraïbe

L’historique du développement des DCP ancrés dans la région des Caraïbe est difficile à reconstituer, car des expérimentations ont, à l’évidence, été effectuées sans que cela apparaisse dans la littérature enregistrée. Les expérimentations les plus anciennes ont été faites dans le cadre d’un projet PNUD/FAO entre 1965 et 1971.

Le passage de l’expérimentation à l’utilisation courante par des professionnels s’est heurté notamment à des difficultés de positionnement des dispositifs (trop près de la côte ou dans des zones de passage des poissons pélagiques où la pêche était déjà développée sous une autre forme), de construction de ceux-ci avec pour conséquence une durée de vie trop courte et aussi de techniques de pêche mal adaptées. La ligne de traîne de surface est généralement la première technique utilisée. Le passage à des palangres dérivantes verticales ciblant les gros poissons, permet d’augmenter substantiellement les prises par sortie.

C’est au cours des années 1990 que la pêche aux DCP ancrés s’est développée dans la région des Caraïbes. Ce développement était particulièrement souhaité par les petits Etats insulaires qui n’ont qu’une petite pêche artisanale dont le suivi est difficile à mettre en œuvre et qu’ils ont du mal à réguler. La diversification de la pêche par une augmentation de l’activité sur les ressources du large est apparue comme un moyen de résoudre à relativement court terme, les difficultés d’une profession disposant de faibles capacités d’adaptation. Cette politique de développement des DCP ancrés s’inscrit dans un contexte régional d’accroissement des débarquements des poissons pélagiques du large dans les pays continentaux de la zone (Reynal et al. 2000).

Evolution des poissons pélagiques hauturiers de l’Atlantique Centre-Ouest avant le développement des DCP ancrés

I)     Historique du groupe de travail sur le développement durable de la pêche associée aux DCP ancré

En raison d’un développement de la pêche aux DCP ancrés qui semblait s’accentuer au cours des années 1990 aux Antilles françaises, un colloque international « Pêche thonière et dispositifs de concentration de poissons » a été organisé en Martinique, en 1999 (*). A l’issue de ce colloque, la décision a été prise par Ifremer et le secrétaire de la FAO/COPACO de proposer la mise en place d’un groupe de travail ad hoc des Petites Antilles sur le développement durable de la pêche associée aux DCP ancrés.

Un premier groupe de travail a alors été organisé à l’Ifremer, au Robert (Martinique) du 8 au 11 octobre 2001. Au cours de celui-ci ont été proposés le mandat de ce groupe de travail (FAO Fisheries report No 683) (*), ainsi que des premiers travaux et thèmes de réflexion sur le sujet (FAO Fisheries report No 683, Suppl.) (*). Ce groupe de travail a été entériné lors de la dixième réunion plénière de la COPACO, à Bridgetown (Barbade) du 24 au 27 octobre 2001 (voir extrait du rapport de la dixième session de la COPACO) (*).

A l’issue du premier groupe de travail, un projet de recherche « Dauphin » a été réalisé en Martinique par Ifremer avec le concours de l’IRD afin d’alimenter les réflexions du groupe de travail de connaissances nouvelles. Le principal objectif était de caractériser et de quantifier les agrégations de poissons autour des DCP ancrés d’une part et de décrire la pêche professionnelle et ses prises.

Une deuxième réunion du groupe de travail FAO/COPACO – Ifremer sur les DCP s’est tenue à Saint Claude (Guadeloupe) du 5 au 10 juillet 2004. Elle a permis de présenter les travaux du projet « Dauphin » mais aussi de conduire des réflexions sur les sites de mouillage des DCP et la construction de ceux-ci ou sur les systèmes de gestion des DCP(*). Au cours de ce deuxième groupe de travail il a été émis l’idée de monter un nouveau projet à réaliser en intersession. La proposition de ce projet a été soumise à la session plénière de la COPACO en 2005 à Port of Spain (Trinidad), 25 au 28 octobre 2005. Le projet MAGDELESA (Moored fish AGgregating DEvice in the LESser Antilles) (*) a été défini avec les pays des petites Antilles et Haïti, lors d’une réunion de micro-projet INTERREG, à Terre-de-Haut des Saintes (Guadeloupe) du 4 au 8 décembre 2006. Ce projet co-financé par le FEDER dans le cadre du programme INTERREG Caraïbes a été réalisé en 3 ans entre 2011 et 2014.

La troisième réunion du groupe de travail à Kingstown (Saint et les Grenadines) du 9 au 11 décembre 2013 (*). Ce groupe de travail a été élargi à l’ensemble de la région COPACO. Le CRFM ainsi que le JICA et son projet CARIFICO(*) ce sont, à cette occasion, associés à la COPACO et à l’Ifremer pour constituer avec la Fisheries de la Dominique un comité de coordination du groupe de travail. Ce dernier est animé par Monsieur Andrew MAGLOIRE. Des recommandations pour le développement durable de la pêche associée aux DCP ancrés ont été proposées au cours de ce groupe de travail (*). La réunion plénière de la COPACO, à Port of Spain (Trinidad) du 26 au 28 mars 2014 a reconduit le groupe de travail sur les DCP ancrés et adopté des recommandations relatives à la pêche responsable utilisant les DCP dans la zone COPACO(*).