Collaborations

  • Exploitation de la biodiversité. 

L’IFREMER, au titre de sa mission d’exploration et de valorisation des ressources marines, a constitué des collections de microorganismes spécifiques et originaux : bactéries provenant des marges continentales, des sources hydrothermales océaniques profondes, bactéries et cyanobactéries des mates coralliennes, des microalgues etc. En interne, le département BM participe à la réflexion engagée au niveau du thème V (Exploration et exploitation des fonds océanique) sur l’enrichissement des collections. Il s’agira d’organiser, de rationaliser et d’optimiser nos capacités de collecte et de gestion de la biodiversité marine dans une démarche qualité en lien avec les actions entreprises dans le cadre des participations aux centres de ressources biologiques (CRB) et de la mise en place des souchothèques. L’objectif est d’accroître de manière significative la valorisation biotechnologique de ces gisements, en cohérence avec les fortes capacités d’accès d’IFREMER à la biodiversité marine.

  • Biotechnologie des microalgues. 

Les compétences développées au sein du Laboratoire PBA du département dans le domaine des microalgues permettent de transferrer transférer des conceptions originales auprès d'acteurs régionaux (PME, écloseries commerciales de mollusques..), d'offrir des prestations visant à l'identification et l’étude de la production de nouvelles espèces et de poursuivre des projets de R&D en partenariat avec des industriels et des équipes, telle l’ UMR GEPEA offrant une complémentarité en matière de Génie des Procédés.

  • Valorisation. 

L’étude de ces microorganismes a permis de mettre en évidence leur capacité de production de divers composés innovants ayant des propriétés (caractéristiques physico-chimiques, rhéologiques, activités biologiques…) suscitant un intérêt industriel. Ces travaux ont logiquement conduits à la mise en place de collaborations scientifiques et de contrats de R&D industriels en vue de l’exploitation commerciale de certaines molécules.

Le bilan des actions entreprises montre que l’industrialisation de nouveaux produits dérivés de molécules marines nécessite au préalable, quel que soit le domaine technique d’application la production de quantités importantes de molécules dépassant les capacités techniques d’IFREMER. Il en est de même pour le screening des molécules au regard de leurs activités biologiques.

Au plan stratégique, cette analyse reprise avec le soutien de la Direction de la Valorisation (DVAL) a conduit à la décision, en 2004, de participation d’IFREMER à la création de SEADEV S.A.S, société spécialisée dans le transfert de résultats de R&D et d’ingénierie de recherche industrielle. Dans ce contexte, le Laboratoire BMM conduit une activité de R&D en amont de SEADEV et contribue au développement des activités contractualisées avec les partenaires industriels des secteurs chimie, environnement, cosmétique et santé

Le partenariat de R&D engagé depuis 2000 avec PROTEUS, société de biotechnologie spécialisée dans l’ingénierie des protéines et le « gene mining » se poursuit dans le domaine des enzymes de la collection des microorganismes hydrothermaux et depuis début 2005 le cadre de l’évaluation des performances des microalgues comme vecteur d’expression.