Biotransformation des ressources exploitées

Trois actions de recherche

Analyser la situation

Il s’agit ici de cartographier les flux de matières (premières et transformées) issues des filières pêche et aquacoles, en intégrant aussi les produits marins importés. L’objectif est d’obtenir des cartes précises reflétant la situation actuelle métropolitaine mais aussi permettant de visualiser les évolutions à venir. La connaissance de ces situations permet ensuite de construire des scénarii de gestion des sous-produits, de tester leur pertinence et d’évaluer leurs impacts.

Proposer des solutions techniques

L’ensemble de la filière « produits de la mer » est aujourd’hui confronté à de nombreuses difficultés : diminution des stocks de biomasses disponibles, législation de plus en plus contraignante, restructuration, crise sociale, etc. Si la problématique première concerne les volumes débarqués et les produits commerciaux, il est à présent nécessaire de considérer d’une part les co-produits générés par les ateliers de transformations primaires (mareyeurs) et secondaires (industries), et les captures accessoires d’autre part, comme des éléments du marché à part entière. Aujourd’hui, si ces biomasses font l’objet d’une valorisation de masse centralisée, les progrès scientifiques et techniques en matière de bioconversion permettent de créer des produits d’intérêt à partir de ce que l’on considère à tort comme des « déchets ». Depuis plusieurs années, STBM met en avant l’utilisation de technologies douces comme outils de bioconversion de la ressource en produits et développe particulièrement 3 techniques : l’hydrolyse enzymatique, la fermentation et l’extrusion réactive, à même d’optimiser le taux de bioconversion en minimisant les déchets résiduels et en offrant une palette de produits à finalité variable (de l’agriculture au pharmaceutique). Dans le domaine de la bioconversion, STBM est devenu un acteur majeur et il conduit et participe à des programmes d’intérêt collectif ou particulier. Ainsi, depuis 2007, STBM anime et coordonne un réseau qui regroupe aujourd’hui tous les acteurs académiques intéressés par cette thématique de bioconversion des ressources marines (GDR SEAPRO ). STBM participe également activement à de nombreux réseaux régionaux , nationaux , européens et internationaux. Enfin, le laboratoire est fortement impliqué dans la création et la coordination de la future Fédération de Recherche Ifremer/Université de Nantes.

Appréhender l'impact environnemental des produits et des produits dérivés

La prise en compte de l’impact environnemental d’un produit devient de plus en plus nécessaire et sera d’ici peu incontournable. C’est l’affaire de tous, industriels, collectivités, administrations,…et cela concerne plusieurs niveaux d’applications : la filière, le produit, le procédé et le service. Depuis le « Grenelle de l’environnement » et les actions qui en découlent, la France est en avance par rapport aux autres pays notamment européens. Cependant, par rapport aux autres secteurs, la filière mer n’est pas la plus avancée dans ce domaine. Fort de ce constat, STBM a identifié l’étude d’impact environnemental comme une de ses priorités et a choisi de développer particulièrement les aspects Analyse du Cycle de Vie (ACV) en partenariat avec des acteurs reconnus dans ce domaine afin d’harmoniser et de transposer les méthodologies utilisées dans les différents secteurs. STBM a choisi de se positionner comme un chef de file et de devenir l’interlocuteur privilégié des acteurs de la filière mer sur ces aspects environnementaux. Ainsi,STBM travaille, en étroite relation avec les acteurs de la filière des produits de la mer, pour apporter des solutions innovantes tant au niveau des produits, des sous-produits que des procédés.

En savoir plus.

Projets liés 

Découvrir les projets européens et nationaux liés à la biotransformation des ressources exploitées.

Doctorants 

Kouakou Christelle

Le Roux Karine 

Obella Andréa

Penven Anaïs

LE Min Chau

Dernières thèses soutenues 

Randriamahatody Zo : Valorisation biotechnologique des co-produits de crevette : utilisation de la protéolyse enzymatique pour des applications avicoles à Madagascar. Thèse soutenue le 12 janvier 2011. Télécharger le document

Perez Galvez Raul: Le compactage : une solution pour un meilleur management des bioressources marines. Applications aux rejets et co-produits de poisson.Télécharger le document

Nguyen Thi-My Huong: Valorisation de matières premières marines de faible valeur ajoutée : application aux co-produits de thon. Télécharger le document

Dumay justine: Extraction de lipides en voie aqueuse par bioréacteur enzymatique combiné à l'ultrafiltration: application à la valorisation de co-produits de poisson (Sardina pilchardus). Télécharger le document