InnovAsia

2015-2018 : Projet InnovAsia financé par la région Pays de la Loire (Stratégie internationale)

Matériaux fonctionnels innovants pour la sécurité des aliments : relations avec l'Asie du Sud Est

 

Objectifs

L'objectif général de ce projet international transdisciplinaire est centré sur l'élaboration de matériaux nouveaux au service de la sécurité des aliments. Grâce à l’expertise développée en région Pays de la Loire par les laboratoires de recherche, plusieurs types de composés nouveaux, le plus souvent bio-sourcés ou (nano) composites, sont mis en œuvre et permettent de répondre à différentes types de propriétés souhaitées : détection de bactéries pathogènes, caractère anti-bactérien, effet de migration de molécules, nouvelles propriétés des emballages, limitation de l’antibioresistance… Pour cela le projet InnovASIA associe des acteurs majeurs de la recherche aux interfaces Physique-Chimie-Matériaux-Biologie-Biotechnologie de la région Pays de la Loire et structure un réseau international de laboratoires reconnus dans ces domaines pluridisciplinaires en Asie du Sud-Est, appuyés par des laboratoires de recherche d’excellence des USA.

Le laboratoire EM3B apporte ses compétences sur l'utilisation de bactéries marines et/ou de leurs composés antimicrobiens qui pourront être inclus dans les emballages alimentaires pour garantir la sécurité et qualité des produits marins.

 

Partenaires

Coordinateur :Philippe Daniel (Institut des Molécules et Matériaux du Mans (IMMM – UMR CNRS - laboratoire porteur du projet)

En région Pays de la Loire, Institut des matériaux Jean Rouxel (IMN UMR CNRS  – Nantes), laboratoire GEPEA Génie des procédés Environnement Agroalimentaire (UMR CNRS – Nantes – La Roche/Yon), Institut National de la Recherche Agronomique (INRA Centre Angers Nantes), Ifremer (EM3B), appuyés par la société EUROFINS et le Centre de Transfert et de Technologie du Mans (CTTM). En collaboration avec ces laboratoires ligériens, un consortium de 14 Universités ou centre de recherche d’importance en Asie du Sud-est (Thaïlande, Vietnam, Laos, Cambodge, Malaisie) s’associe au programme dans la mesure où ces pays sont reconnus dans le domaine des matériaux nouveaux biosourcés mais également largement impliqués dans les marchés mondiaux alimentaires en direction de l’Europe. En appui de ce programme, en raison de leur forte reconnaissance dans le domaine, 3 laboratoires de recherche des USA participent au programme.