COMBACT

2014-2017 : Projet COMBACT, financé par la Région Pays de la Loire (Pari scientifique)

Un nouveau mécanisme de COMmunication BACTérienne induisant une d’inhibition de croissance de Listeria monocytogenes dépendante du contact cellulaire ?

 

Objectifs

L’objet du pari scientifique concerne l’émergence d’un champ original de compétences axé sur la communication bactérienne dans les écosystèmes alimentaires. Il s’agit de développer une expertise scientifique de haut niveau sur les mécanismes d’inhibition inter-bactériens régulés par quorum sensing, notamment ceux qui nécessitent un contact cellulaire direct. La souche bioprotectrice étudiée, Lactococcus piscium déposée en collection par Ifremer/ONIRIS, présente une activité inhibitrice de la croissance de Listeria monocytogenes qui nécessite le contact cellulaire (contact-dependent growth inhibition -CDI). L’objectif du projet est (1) de confirmer la nature du CDI qui n’a jamais été décrit jusqu’alors chez les bactéries à Gram positif et (2) d’identifier les mécanismes moléculaires impliqués par des approches génomique, transcriptomique et protéomiques. Ce projet vise à décrypter les cascades de signalisation dépendantes des contacts cellulaires pour moduler le comportement des bactéries pathogènes et non pathogènes. L'Ifremer travaillera sur la confirmation de la nature du CDI et l'étude la biodiversité du phénomène, parmi une collection de L. piscium de différentes origines. Il contribuera à part égale à traiter les informations du séquençage du génome de L. piscium (annotation, recherche des gènes candidats). Il contribuera à l'encadrement d'un post doc commun pour la création d'une banque de mutants.

 

Partenaires :

Coordinateur : MF. Pilet, ONIRIS

Ifremer (EM3B)

Partenaires associés : PAPSO (INRA Jouy-en-Josas), Université d’Helsinki (Finlande)