CNEXO (Centre National pour l’EXploitation des Océans)

C' est sous la Présidence du Général de Gaulle et le gouvernement de Georges Pompidou que fut créé le CNEXO par la loi n° 67-7 du 3 janvier 1967 portant création d’organismes de recherche. Notons, pour mémoire, qu’étaient créés par la même loi, l’ANVAR (Agence Nationale de Valorisation de la Recherche) et l’IRIA (Institut de Recherche d’Informatique et d’Automatique).

Etablissement public à caractère industriel et commercial, le CNEXO est doté de l’autonomie financière et placé sous l’autorité du Premier Ministre. Yves la Prairie est nommé Directeur Général du CNEXO par décret du Général de Gaulle du 1er avril 1967 avec pour signataires Georges Pompidou, Premier Ministre et Alain Peyrefitte, Ministre délégué chargé de la Recherche Scientifique et des Questions Atomiques et Spatiales.

Le CNEXO était chargé de donner une impulsion aux diverses actions à mener dans le domaine de l’océanographie française et d’en coordonner le développement. Plus précisément, le CNEXO avait pour mission «en liaison avec les ministres et les entreprises publiques et privées, de développer la connaissance des océans et les études de recherche tendant à l’exploitation des ressources contenues à leur surface, dans leur masse, leur sol et leur sous-sol».

Les domaines d’intervention du CNEXO étaient les suivants:

  • l’Aquaculture:
    • diagnostic d'installations,
    • recherche et expertise de sites,
    • choix des espèces à élever,
    • conception, réalisation et exploitation de fermes aquacoles.
  • les Pêches maritimes:
    • évaluation de ressources vivantes de zones économiques,
    • définition des méthodes de gestion des stocks et optimisation des captures,
    • assistance pour la définition de plans de développement.
  • l’Aménagement du littoral:
    • études océanographiques pluridisciplinaires préalables à des aménagements portuaires, industriels et touristiques,
    • études d’évolution et de protection du littoral,
    • plans de développement et Schémas d’Aptitudes et d’Utilisations de la Mer (SAUM),
    • aménagement des estuaires et zones lagunaires.
  • la Protection de l’environnement:
    • études de référence écologique et impacts sur le milieu marin,
    • études de sites de rejets,
    • mise en place de réseaux d’observation de la qualité du milieu marin,
    • assistance météo-océanographique,
    • études de moyens de lutte contre la pollution.
  • les Ressources minérales sous-marines:
    • recherche et évaluation de gisements de:
      • sables et graviers,
      • concentrations métallifères (placers), phosphorites,
      • nodules polymétalliques.
  • les Travaux de Génie Civil sous-marin par grands fonds:
    • reconnaissance de tracés pour la pose de conduites sous-marines et assistance,
    • reconnaissance de sites d’ouvrages,
    • recherche d’épaves et interventions d’assistance au relevage,
    • positionnement sous-marin – balisage de sites.
  • les Etudes géologiques des fonds marins:
    • levé de cartes géomorphologiques et bathymétriques,
    • cartes sédimentologiques et géologiques,
    • études structurales par sismique réflexion légère et réfraction,
    • profils magnétométriques et gravimétriques,
    • étude des phénomènes de transport des sédiments.
  • les Essais et études technologiques:
    • essais de matériels en simulation de paramètres de l’environnement marin (pression, salinité, température)
    • essais d’équipements, de prototypes en bassin et canal hydrodynamique,
    • étalonnage d’appareils de mesure à la mer et en laboratoire,
    • études de corrosion en milieu marin,
    • conception d’engins et de systèmes de mesure et d’intervention.
  • l’Assistance technique et conseil pour la réalisation de:
    • laboratoires et centres d’océanographie, * navires océanographiques,
    • centres de documentation et de données marines,
    • installations d’essais technologiques,
    • équipements et systèmes océanographiques spécialisés,
    • programmes de recherche-développement adaptés.

Les principaux sites du CNEXO, outre le siège situé Avenue d’Iéna à Paris, étaient:

  • le COB ou Centre Océanologique de Bretagne,
  • le COP ou Centre Océanologique du Pacifique,
  • la BOM ou Base Océanologique de Méditerranée.

D’autres sites furent créés dans le cadre des projets d’aquaculture:

  • en Nouvelle Calédonie,
  • à Palavas-les-Flots,
  • à Noirmoutier.

L’organisation du CNEXO comprenait généralement cinq départements ou cinq thèmes qui étaient:

Thème 1 Exploitation de la matière vivante :

  • production de matière vivante
  • pêche
  • aquaculture

Thème 2 Connaissance et exploitation des matières minérales et fossiles:

  • granulats marins
  • nodules polymétalliques
  • marges continentales
  • volcanisme sous-marin

Thème 3 Intervention de l’homme sous la mer:

  • étude des conditions préalables d’utilisation de la marge continentale
  • adaptation de l’homme au milieu marin
  • systèmes sous-marins

Thème 4 Protection des mers contre la pollution, gestion de la frange côtière:

  • surveillance de la pollution
  • étude des mécanismes et conséquences de la pollution
  • gestion de la frange littorale

Thème 5 Interactions océan-atmosphère:

  • études à petite et moyenne échelles
  • océanographie synoptique
  • étude de la houle
  • énergie des mers

Le CNEXO eut comme Président de son Conseil d’Administration, d'abord Jean Cahen Salvador, Conseiller d’Etat, puis Jean-Pierre Lévy. Yves La Prairie fut Directeur général jusqu'en 1976, puis Président-directeur général. Son successeur fut Gérard Piketty de 1978 à 1982. Yves Sillard fut le dernier Président du CNEXO de 1982 à 1984.