Activités

L’enjeu déterminant de territoires insulaires ultramarins, comme les îles des Antilles françaises, se situe au niveau des conditions à mettre en place pour favoriser leur développement endogène de manière durable. Il se traduit par la production d’une connaissance scientifique adaptée aux besoins pour aider les pouvoirs publics dans leurs prises de décision. Il implique la nécessaire intégration de domaines de compétences complémentaires relatifs aux ressources et à l’environnement marins, en partenariat avec d’autres équipes métropolitaines de l’institut mais aussi, et surtout, avec les partenaires de l’espace caraïbe (échelles régionale et internationale) et inter-DOM (échelle nationale).

Les activités scientifiques de l’UR-Antilles s’attachent à répondre aux attentes sociétales dans une perspective visant à allier le développement des économies maritimes antillaises en terme de niveau d’emplois, avec la préservation de l’intégrité du milieu marin. Les questions fondamentales auxquelles nous devons répondre relèvent ainsi globalement d’un soutien à la gestion des espaces marins et littoraux. Elles visent notamment une meilleure connaissance des ressources marines associées aux écosystèmes côtiers (écosystèmes coralliens et herbiers et mangroves associés) en terme de richesse biologique. Par ailleurs, elles appellent à des suivis - évaluations aux plan socio économique et environnemental des effets et impacts des pressions que subissent ces milieux fragiles et vulnérables aux activités anthropiques.

Les objectifs de nos activités visent plus particulièrement un soutien au développement durable des filières de la pêche et de l’aquaculture tout en garantissant la qualité alimentaire de leurs produits, en lien avec une problématique de préservation environnementale, en terme de qualité du milieu marin.