La vie dans les grands fonds

36 photographies présentent la faune, la géologie et les moyens d'exploration mis en oeuvre par Ifremer pour l'exploration des grands fonds.

A l’axe des dorsales océaniques, immense chaîne volcanique, aux frontières des plaques terrestres, les sources hydrothermales expulsent une eau chaude et noirâtre, visibles sous la forme de « fumeurs noirs », à l’extrémité des cheminées solides résultant de la cristallisation des minéraux qu’elles contiennent.

Il y règne froid et obscurité, la nourriture s’y fait rare, la pression y est parfois jusqu’à cinq cents fois supérieure à celle observée en surface, la profondeur peut atteindre plusieurs milliers de mètres … et pourtant, évolue tout autour, une faune luxuriante, formant de véritables oasis sous-marins.

Réfugiée dans cette obscurité permanente, qui s’étend à plusieurs milliers de mètres de profondeur le long de cette chaîne de montagne sous-marine de plus de 60 000 km, une faune particulière est en effet parvenue à se développer, par endroit, malgré l’absence de lumière et donc de production végétale.

Pour l’exploration des océans, et notamment des abysses, l'Ifremer met ses moyens à la disposition de la communauté scientifique : une flotte moderne de navires pluridisciplinaires (Pourquoi pas ?, Atalante…) permettant d’embarquer des engins sous-marins habités ou télé-opérés (Nautile, Victor 6000 …) pour l’observation et l’intervention jusqu’à 6000 mètres de profondeur, ainsi que des équipements (acoustique, sismique, carottage …) et logiciels (cartographie, traitement des données …) performants.

La vie de l'exposition
  • Institut Océanographique, Paris (novembre 2011)
  • Fête de la science, Paris (octobre 2011)
  • Journées Portes Ouvertes au Centre Ifremer de Toulon (du 1er au 30 mai 2011)
  • Festival Art et Sciences, Noirmoutier (du 15 au 25 avril 2011)
  • CE d'Air France à Orly, Villeneuve, Le Bourget et Roissy (janvier-mars 2011)

Aperçu des visuels de l'exposition