Les partenariats thématiques

Les partenariats thématiques dans lesquels l'Ifremer est impliqué revêtent plusieurs formes, notamment les Groupements de Recherche (GDR). C'est une forme de partenariat inter-organismes et inter-universités créés pour résoudre, dans une période donnée (quatre ans), une question de recherche.

Depuis les années 1980, les zones côtières françaises (métropolitaines et en outre-mer) sont régulièrement touchées par des algues toxiques ou nuisibles. Ces microalgues peuvent causer des nuisances directes sur l’écosystème (mortalité de la faune marine) ou indirectement sur l’homme par leur accumulation dans les mollusques bivalves, poissons ou autres fruits de mer consommés.

L’écologie statistique s’intéresse au développement et à l’application de méthodes et d’outils statistiques pour répondre aux questions de l’écologie et de la biologie évolutive.

L'objectif de DRAKKAR est de comprendre les interactions entre les phénomènes océaniques à petite et à grande échelle, sur le long terme.

Le projet Rechaglo (Réponses au changement global des populations et des communautés aquacoles et halieutiques et de leurs habitats) porte sur l’approche écosystémique des pêches et de l’aquaculture face au changement global et à la surexploitation.

LEFE porte une attention particulière aux processus physiques, physico-chimiques et biogéochimiques qui influencent la dynamique et les variations des milieux et des écosystèmes sur une large échelle de temps et d'espace.

Le programme MARGES coordonne des études multidisciplinaires sur les marges continentales afin de mieux comprendre leur fonctionnement et les ressources qui s’y trouvent.

MISTRALS est fondé sur sept programmes thématiques, pour une vision intégrative du système méditerranéen.

EC2CO est constitué de quatre actions thématiques, autour de la prise en compte des différents types de forçage d'origine anthropique sur l'écosphère continentale et côtière