L'institut

L'Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et du littoral et au développement durable des activités maritimes. À ces fins, il conçoit et met en œuvre des outils d'observation, d'expérimentation et de surveillance, et gère des bases de données océanographiques.

Il opère également une part très significative de la flotte océanographique, dont l’ensemble des systèmes sous-marins et équipements lourds mobiles (sismiques, pénétromètre...). Depuis mars 2011, la programmation et l’évolution de l’ensemble de la flotte océanographique française sont portées par l’UMS Flotte, dont la direction a été confiée pour quatre ans à l’Ifremer.

Créé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer.

L'Ifremer travaille en réseau avec la communauté scientifique française, mais aussi des organismes partenaires dans de nombreux pays. La coopération est centrée sur des grands programmes internationaux, sur l'Outre-mer et sur quelques pays-cibles (États-Unis, Canada, Japon, Chine, Australie, Russie), et sur une politique méditerranéenne associant l'Europe à la rive Sud de la Méditerranée.

Des missions de recherche, d'expertise et d'agence de moyens

Une recherche finalisée afin de répondre aux questions sociétales actuelles (effets du changement climatique, biodiversité marine, prévention des pollutions, qualité des produits de la mer…). Les résultats couvrent la connaissance scientifique, les innovations technologiques ou les systèmes d'observation et d'exploration de l'océan. Le partenariat est public, privé ou associe les deux.

La surveillance des mers et du littoral, en soutien à la politique publique de gestion du milieu et des ressources. A partir d'avis ou de rapports d’études, de campagnes d'évaluation, de réseaux de surveillance ou de suivi du milieu marin, l'Ifremer apporte son expertise sur des grandes questions scientifiques dans les domaines de compétences de l'Institut et en lien avec les professionnels.

Le développement, la gestion et la mise à disposition de grandes infrastructures de recherche – flotte, moyens de calcul, centre de données, moyens d'essais, structures expérimentales – à la disposition de la communauté scientifique nationale et européenne, mais aussi dans le cadre de partenariats de recherche public / privé.

Chiffres-clés

  • Un budget annuel de 210 millions d'euros (hors opérations internes)
  • 1 464 personnes dont 595 ingénieurs/chercheurs et 45% de femmes
  • 450 articles scientifiques parus en 2015 et indexés par Web of Science
  • 5 Centres couvrant une ou plusieurs régions (Atlantique, Bretagne, Manche-mer du Nord, Méditerranée, Pacifique) et 20 implantations côtières
  • 6 navires (dont 3 hauturiers), 1 submersible habité, 2 engins télé-opérés et 2 AUVs

Partenariats

Au niveau régional, national ou international, l’Ifremer est impliqué dans de nombreux partenariats scientifiques.

Le Centre Ifremer Méditerranée en 1981

Historique

L’histoire de l’Ifremer mêle deux univers : les pêches maritimes et l'océanographie...

Missions

En tant qu'institut de recherche intégré en sciences marines, l’Ifremer, contribue au système de recherche et d’innovation national, ainsi qu'à l’espace européen de la recherche.

Europe et International

L’Ifremer possède un large spectre d’activités et de compétences dans le domaine maritime, qui assure sa visibilité et sa reconnaissance au plan européen et international. Cette reconnaissance se manifeste par l’existence de nombreux partenariats et accords de coopération en Europe et dans le monde entier.