Agenda
29 mai 2015
Dans le cadre du partenariat entre l’Ifremer et la Maison de l’Algue de Lanildut pour rapprocher la science et la société, une conférence grand public sur « La biodiversité de l'invisible : les micro-algues, amies ou ennemies ?" est proposée à la Maison de l’Algue de Lanildut le vendredi 29 mai à 20h30 et présentée par Claude Le Bec, responsable de Laboratoire Environnement Ressources Bretagne Occidentale.
19 mai au 31 mai 2015
L'Ifremer participe à l’exposition "Infinités plurielles" du ministère de l’Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. 145 portraits de femmes scientifiques pour promouvoir les métiers de la recherche.
Dernières actualités
Publié le 26/05/2015
Programme de bourses post-doctorales pour jeunes chercheurs co-financé par le LabexMER, Ifremer, l'UBO et la Région Bretagne.
Publié le 21/05/2015
Au fil des 20 posters présentés, cette exposition permet de faire découvrir au public les recherches menées par l’Ifremer en lien avec le changement climatique.
Publié le 19/05/2015
Une étude sur l’enregistrement marin des séismes vient d’être publiée dans la revue Geology. Elle a été réalisée dans le cadre d’une coopération franco-algérienne entre le Laboratoire Domaines Océaniques (LDO), l’unité de recherche Géosciences Marines de l’IFREMER de Brest, le laboratoire Géoazur à Nice Sophia Antipolis, ainsi que le Centre de recherche en Astronomie, Astrophysique et Géophysique (CRAAG) et la compagnie SONATRACH en Algérie. Cette approche originale, basée sur l’analyse et la datation des turbidites, permet d’évaluer la régularité des cycles sismiques sur plusieurs milliers d’années à la frontière entre les plaques Afrique et Eurasie. Elle met en évidence une corrélation temporelle remarquable avec la distribution de paléoséismes sur une grande faille sismogénique à terre. La découverte de cycles irréguliers (2 séries de ruptures proches séparées par des silences de plus de 1500 ans) amène à réévaluer l’aléa sismique de l’ouest Méditerranéen et fournit un cadre nouveau pour comprendre le comportement des failles actives.