Réseaux de surveillance

Observation et surveillance recouvrent parfois un même champ d'action, mais sont distinctes. Dans un cas, il s'agit d'un dispositif en support à l'acquisition de connaissance et à la dynamique scientifique. Dans le second, le réseau répond à une obligation réglementaire ou une préoccupation de politique publique.

Pour l'Ifremer, les principaux réseaux de surveillance visent à répondre à des besoins de surveillance des coquillages et de leurs zones de productions en matière de santé publique et santé animale, de suivi environnemental des directives cadre DCE et DCSMM et d'évaluation des ressources halieutiques dans le contexte de la politique commune de la pêche. Ils sont opérés pour la plupart par les personnels Ifremer des laboratoires environnement ressources (LER) et les laboratoires halieutiques (LH).

Réseaux de surveillance

Le REMI, réseau de contrôle microbiologique des coquillages dans les zones de productions

Ce réseau effectue un suivi de la qualité microbiologique des coquillages dans les zones exploitées par les professionnels et classées par l’administration. Sur la base du dénombrement des bactéries appartenant à l'espèce E. coli dans les coquillages vivants, le REMI évalue les niveaux de contamination microbiologique, suit leurs évolutions, et détecte les épisodes de contamination. Pour répondre à ces objectifs, le réseau de surveillance est organisé en deux volets : la surveillance régulière et la surveillance en alerte. La coordination de ce réseau est assurée au niveau du département RBE, qui dispose d’une expertise sur la contamination bactériologique et virologique des coquillages marins. Les données sont bancarisées dans Quadrige.

Le REPHYTOX, réseau de surveillance des phycotoxines dans les organismes marins

Le REPHYTOX a pour objectif la mesure de toxicité des coquillages dans les zones de production et de pêche. Certaines des toxines recherchées dans le cadre du REPHYTOX sont dangereuses pour les consommateurs, car elles s'accumulent dans les coquillages (toxines diarrhéiques, paralysantes, amnésiantes ...), d'autres sont dangereuses pour la faune marine (poissons, coquillages ...). Les données sont bancarisées dans Quadrige. Sa coordination est assurée par le département ODE.

Le REPHY, réseau d'observation et de surveillance du phytoplancton et de l’hydrologie dans les eaux littorales

Le REPHY s’inscrit dans un axe scientifique prioritaire de l’Ifremer en assurant le suivi de la dynamique des populations phytoplanctoniques et des conditions hydrologiques afférentes. Le REPHY contribue à la connaissance de l’impact des évolutions climatiques sur la biodiversité marine et participe à la surveillance de l’état écologique du milieu marin pour la DCE et la DCSMM. Il s’agit du principal observatoire français du phytoplancton marin. Les données sont bancarisées dans Quadrige. Sa coordination est assurée par le département ODE.

Le ROCCH, réseau d’observation et de surveillance de la contamination chimique

Ce réseau est le principal outil de connaissance des niveaux de contamination chimique du littoral. Le ROCCH vise à décrire l’évolution temporelle de la contamination chimique sur les côtes françaises et à contrôler la qualité chimique des coquillages d'intérêt commercial. Il repose sur la réalisation de prélèvements et d'analyses dans les sédiments et la matière vivante.  Les données sont bancarisées dans Quadrige. Sa coordination est assurée au niveau du département RBE.

Le REPAMO, réseau pathologie des mollusques

Il s'agit d'un dispositif de surveillance de la santé des mollusques marins mis en place dans le contexte de la réglementation européenne concernant les espèces aquatiques. Il assure un suivi des agents pathogènes présents dans les espèces de coquillages d’intérêt pour la conchyliculture. Sa coordination est assurée au niveau du département RBE.

Le RESCO et MYTILOBS, réseaux d'observation conchylicole

Ces réseaux d’observation ont pour objectif de fournir des données normalisées de la survie et de la croissance. pour des lots sentinelles présentant des origines communes et placés dans différents sites d’élevage d’huîtres (Crassostrea gigas) et de moule bleue (Mytilus edulis).

L’évaluation des ressources halieutiques est assurée au travers de différentes actions (Obsmer, Obsventes, Obsdeb, campagnes à la mer) mises en œuvre au sein du Système d‘Informations Halieutiques (SIH).

Evaluation des ressources halieutiques

L’évaluation des ressources halieutiques est assurée au travers de différentes actions (Obsmer, Obsventes, Obsdeb, campagnes à la mer) mises en œuvre au sein du Système d‘Informations Halieutiques (SIH).

Obsmer, observation en mer

Le programme Obsmer est un programme d’échantillonnage des captures à bord des navires de pêche professionnelle. Il a pour objectifs d’estimer la composition des captures totales, incluant en particulier les fractions rejetées en mer, et d’observer finement l’activité et les opérations de pêche. Obsmer répond aux réglementations européennes concernant la collecte des données dans le secteur de la pêche. Les données sont bancarisées dans la base halieutique centralisée Harmonie de l’Ifremer. Sa coordination est assurée au niveau du département RBE.

Obsventes, observation des ventes

Le programme d’échantillonnages biologiques à terre a pour finalité d’échantillonner en taille les apports sous criées des pêches françaises selon un plan statistique défini annuellement à l’échelle nationale. Les données sont bancarisées dans la base halieutique centralisée Harmonie de l’Ifremer. Sa coordination est assurée au niveau du département RBE.

Obsbed, observation au débarquement

Le programme d'échantillonnage des marées au débarquement (Obsdeb) vise à l'estimation par métier des efforts et débarquements par espèce, dans les régions où les données des flux déclaratifs issues du programme de contrôle des pêches sont incomplètes et de qualité insuffisante. Le plan d'échantillonnage est fondé sur l'analyse des calendriers d'activité des pêcheurs. La zone couverte est la Méditerranée, les Antilles, la Guyane et la Réunion. Les données sont bancarisées dans la base halieutique centralisée Harmonie de l’Ifremer. Sa coordination est assurée au niveau du département RBE.

Campagnes halieutiques à la mer

Les campagnes à la mer répondent à un besoin de recueil d’informations concernant :

  • la gestion de la politique commune de la pêche,
  • les attentes d’harmonisation convenues au niveau international,
  • l’évaluation des plans de gestion, y compris le suivi des variables de l'écosystème,
  • la couverture géographique selon les priorités nationales (stocks exploités et zones sous juridiction).

Il est attendu au travers des campagnes à la mer de disposer de séries de données collectées sans discontinuité dans le temps. Les données sont ensuite bancarisées dans la base halieutique centralisée Harmonie de l’Ifremer. Leur coordination est assurée au niveau du département RBE.