Collecte de données halieutiques dans le cadre de la politique commune de la pêche

L'Ifremer contribue à la création et à la mise à disposition de données pour les besoins de l’expertise halieutique et de la recherche.

Les activités de l’Ifremer dans ce domaine s’inscrivent dans l’objectif d'optimisation de la valorisation du savoir-faire de l’institut en matière d’observation et de surveillance du contrat d'objectif Etat-Ifremer 2014-2017. Elles se réfèrent plus particulièrement à l’axe suivant : « poursuivre la collecte de données halieutiques en centrant l’implication de l’institut sur les tâches de nature scientifique », l’objectif global étant de contribuer à la création et à la mise à disposition de données pour les besoins de l’expertise halieutique et de la recherche.

Les données collectées

L’institut a une position d’assistance à maîtrise d’ouvrage globale auprès de la Direction des pêches maritimes et de l'aquaculture pour le suivi de la pêche professionnelle, en incluant la possibilité de contribution directe à la collecte de données en Martinique, en Guyane et à la Réunion. En vue de l’établissement des indicateurs de capacité, d’effort et de débarquement, l’institut propose des approches algorithmiques dont la mise en œuvre dépend domaine par domaine de la disponibilité et de la qualité des données requises.

Obsmer, un programme d’échantillonnage des captures à bord des navires de pêche professionnelle.

Obsmer a pour objectifs d’estimer la composition des captures totales, incluant en particulier les fractions rejetées en mer, et d’observer finement l’activité et les opérations de pêche. Il répond aux réglementations européennes concernant la collecte des données dans le secteur de la pêche. L’observation des captures professionnelles par des scientifiques embarqués est un des seuls moyens pour connaître la composition spécifique et la structure en tailles de la fraction pêchée, mais non débarquée par les pêcheurs. La collecte des données sur les rejets est requise par le DC-MAP pour améliorer les évaluations de stocks et mesurer l’impact de la pêche sur les espèces à statut (protégées, en danger ou menacées).

Obsventes, un programme d’échantillonnages biologiques à terre

Obsventes a pour finalité d’échantillonner en taille les apports sous criées des pêches françaises selon un plan statistique défini annuellement à l’échelle nationale. Les données de ces deux actions sont validées et bancarisées dans la base halieutique centralisée Harmonie de l’Ifremer. Les données sont ensuite mises à disposition des utilisateurs, notamment la communauté scientifique, conformément aux engagements nationaux et de l’UE. Les données sont également utilisées par les experts en charge de l’évaluation des stocks et des politiques de gestion des pêches au niveau national, européen, notamment par es organisations régionales de gestion des pêches (ORGP) et le CIEM.

Obsdeb, un programme d'échantillonnage des marées au débarquement

Obsbed vise l'estimation par métier des efforts et débarquements par espèce, dans les régions où les données des flux déclaratifs issues du programme de contrôle des pêches sont incomplètes et de qualité insuffisante. Le plan d'échantillonnage est fondé sur l'analyse des calendriers d'activité. La zone couverte est la Méditerranée, les Antilles, la Guyane et la Réunion.

Campagnes à la mer, un autre moyen de collecter des données

Les campagnes à la mer répondent à un besoin de recueil d’informations concernant :

  • la gestion de la politique commune de la pêche,
  • les attentes d’harmonisation convenues au niveau international,
  • l’évaluation des plans de gestion, y compris le suivi des variables de l'écosystème,
  • la couverture géographique selon les priorités nationales (stocks exploités et zones sous juridiction).

Les campagnes à la mer ont aussi pour objectif de pourvoir disposer des série de données collectées dans la durée et sans interruption.

Accès aux données

  • Accès aux données et transmission des données DC-MAP (Multi-Annual Programme for Data Collection) vers les utilisateurs finaux : l’institut met en œuvre un dispositif de préparation des réponses aux appels à données, articulé autour de sa cellule Credo.
  • Indicateurs écosystémiques de la DC-MAP : l'Ifremer participe à la restitution des indicateurs sur les écosystèmes, obtenus à partir des campagnes de pêche scientifique, et plus généralement au traitement des données pour fournir les informations requises par les groupes de travail sur l'évaluation des stocks et répondre aux appels à données des utilisateurs finaux.
  • Production d’avis scientifiques aux niveaux national et international : l’Ifremer participe à des réunions et des groupes d’experts internationaux organisés chaque année en soutien à la Politique commune de la pêche.