Pisciculture

En tant qu’expert scientifique, l’Ifremer intervient à différents niveaux au sein de plusieurs organismes européens et internationaux, mais également au niveau national et régional.

Europe et International

Le Conseil International pour l’Exploration de la Mer (CIEM)

Il constitue la principale source des avis en matière de gestion des environnements marins dans l’Atlantique nord-est. L’Ifremer fait partie de son comité d’avis (ACOM) qui s’appuie sur les diagnostics et les conclusions d’une centaine de groupes d’experts et participe au groupe WGAQUA traitant des interactions environnement - aquaculture et adressant des demandes scientifiques et des conseils liés à la durabilité des pratiques aquacoles faites par les États membres.

La Plateforme aquacole multi-acteurs (AMShP) de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM)

Elle promeut le développement, la conservation, la gestion raisonnée et la meilleure utilisation des ressources marines et le développement durable d'aquaculture en Méditerranée et en Mer Noire.

L’European Aquaculture Technology and innovation Plateform (EATiP)

Menée par des industriels reconnus par la Commission européenne comme acteurs clés dans l'innovation, le transfert de connaissances et la compétitivité européenne, cette plateforme travaille à rapprocher les priorités de la recherche européenne et les besoins de l’industrie.

L’European Fisheries and Aquaculture Research Organisation (EFARO)

L’association composée des représentants des principaux instituts de recherche européens, est engagée dans la politique scientifique de la recherche européenne.

National et régional

Au niveau national et régional, l’Ifremer identifie les actions de recherche d’intérêt commun à soutenir. L’institut joue également un rôle d’expert, capable de transmettre des informations et de promouvoir des interactions concernant la recherche piscicole, auprès de différentes commissions et directions.

La Direction des Pêches Maritimes et de l'Aquaculture (DPMA)

Rattachée au Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer (MEEM), la DPMA est compétente pour la gestion de la pêche professionnelle en mer et en eau douce ainsi que de l’aquaculture marine et continentale.

La Direction Générale des Outre-Mer (DGOM)

Administration centrale de l’outre-mer sur les politiques publiques en faveur des territoires ultramarins, la DGOM est rattachée au ministère en charge des départements d’Outre-Mer.

La Commission Nationale d’Amélioration Génétique (CNAG)

Instance chargée de conseiller le Ministre de l’Agriculture pour les dossiers de sélection animale et de jeter les bases des missions des Instituts techniques, cet organisme est consulté sur l'ensemble des questions concernant l'amélioration de la qualité génétique des animaux d'élevage.

Les Collectivités territoriales, régionales et les pôles de compétitivité

De nombreuses commissions régionales pêche/aquaculture promeuvent la gestion de programmes publics de recherche scientifiques appliquées (marines et terrestres) en vue de les transférer au secteur privé, ainsi que des programmes de développement de l’innovation et des exportations. Dans ce cadre, l’Ifremer y joue pleinement son rôle de transmission d’informations.