Une publication de l’UNESCO dresse un état des lieux de la prolifération des algues nuisibles

Le phénomène de prolifération de micro-algues toxiques prend de l’ampleur à l’échelle mondiale. La commission océanographique intergouvernementale de l’Unesco publie, avec la Société internationale pour l’étude des algues nuisibles, Micro-algues toxiques et nuisibles de l’océan mondial. L’ouvrage est signé par Patrick Lassus, ancien chercheur à l’Ifremer, Nicolas Chomérat, Philipp Hess et Elisabeth Nézan, chercheurs à l’Ifremer.

Les auteurs ont compilé des centaines d’études, répertorié les principaux événements de toxicité survenus dans le monde pour produire cet inventaire de l’évolution du phénomène et évaluer des scénarios de gestion qui permettraient de limiter cette propagation. L’ouvrage identifie 174 micro-algues et 100 espèces produisant des toxines dont certaines sont susceptibles d’entrainer des pathologies chez l’homme.

Invisibles à l’œil nu, ces organismes marins unicellulaires mesurent à peine vingt à cinquante microns (un micron équivaut à un millième de millimètre !). Cependant, leur concentration est parfois si dense qu’ils peuvent donner à l’eau une teinte étonnante (du bleu turquoise au rouge, en passant par le vert et le jaune brun) observables notamment sur les images satellitaires. Même à de faibles densités cellulaires, les micro-algues peuvent être toxiques. Hormis les effets toxiques chez les baigneurs et les consommateurs de coquillages et de poissons contaminés, elles peuvent aussi décimer certains stocks de poissons sauvages et d’élevage, être néfastes pour les élevages conchylicoles, attaquer le système neurologique des oiseaux de mer, intoxiquer les animaux marins et même entraîner l’échouage de baleines. Leur prolifération est étroitement liée à une exploitation intensifiée des bassins versants et des zones côtières par les activités humaines.

Destinée notamment aux pisciculteurs, aux conchyliculteurs, aux agences de surveillance et aux scientifiques, cette publication est disponible dans une version bilingue (anglaise et française).

Micro-algues toxiques et nuisibles de l’océan mondial
(Guides et Manuels de Commission océanographique intergouvernementale n°68)
P. Lassus, N. Chomérat, P. Hess, E. Nézan

523 pages, 50 euros (frais d’envoi inclus)

Commandez l’ouvrage bilingue sur le site web de l’ISSHA/UNESCO.