L'Ifremer rejoint le Comité consultatif commun d’éthique Inra Cirad

Après consultation des conseils d’administration de l’Inra, du Cirad et de l’Ifremer, le Comité consultatif commun d’éthique Inra-Cirad, créé en 2007, a été étendu à l’Ifremer. Ce nouveau comité est entré en activité le 11 avril 2016. Il est placé auprès des présidents des trois instituts et a une mission de réflexion, de conseil et, au besoin, d’alerte.

Ce comité examine les questions éthiques que peuvent soulever les recherches, en France et à l’étranger, dans les domaines de l’alimentation, l’agriculture, la mer, l’environnement et le développement durable, en particulier, celles qui intéressent les relations entre sciences et société.
Le comité souhaite qu'il soit donné une large diffusion à ses travaux et pouvoir interagir avec les communautés scientifiques concernées.

Les membres du comité sont des personnalités françaises ou étrangères, extérieures aux trois établissements, choisies intuiti personnae en raison de leur compétence et leur intérêt reconnus pour les questions d’éthique entrant dans le champ des trois instituts.
Depuis le 11 avril 2016, il est présidé par Axel Kahn, docteur en sciences et en médecine, et a pour vice-président Michel Badré, Conseil économique, social et environnemental.

Composition du Comité d'éthique

Le comité d’éthique Inra-Cirad-Ifremer comprend 14 membres. Il est renouvelé par moitié, 6 nouveaux membres entrant au 11 avril 2016. Ses membres sont nommés par décision conjointe des présidents de l’Inra, du Cirad et de l’Ifremer, après consultation du conseil d’administration en ce qui concerne l’Inra et le Cirad.

  • Axel KAHN, président du Comité d’éthique. Docteur en médecine et Docteur ès sciences, Directeur de recherche à l’Inserm ;
  • Michel BADRÉ, vice-président du Comité d’éthique. Membre du Conseil économique, social et environnemental, au titre du groupe des associations environnementales ;
  • Bernadette BENSAUDE-VINCENT, professeur émérite à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, agrégée de philosophie et docteur ès Lettres et Sciences Humaines.
  • Lyne LÉTOURNEAU, professeur au sein du Département des sciences animales à l’Université Laval de Québec. Titulaire d’un doctorat en droit, elle enseigne sur les enjeux éthiques de l’agroalimentaire contemporain et sur l’intégrité en recherche.
  • Joséphine OUEDRAOGO – GUISSOU, sociologue, associée au Bureau d’études ARC (Appui-Recherche-action-Conseils) à Ouagadougou, dont elle est membre fondateur.
  • Michel SAUQUET, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, docteur en Economie appliquée.
  • Jean-Louis Bresson, médecin nutritionniste, professeur des universités, fondateur du Centre d’investigation clinique Necker-Cochin, actuellement directeur-adjoint ;
  • Paul Clavier, maître de conférences en philosophie à l’Ecole Normale Supérieure, Paris ;
  • Patrick du Jardin, agronome, spécialiste en biologie végétale, professeur à l’université de Gembloux (Belgique) ;
  • Françoise Gaill, directrice de recherche CNRS, chargée de mission auprès de la direction générale du CNRS où elle a notamment mis en place et dirigé l’Institut « écologie et environnement » ;
  • Catherine Larrère, professeur émérite de philosophie à l’Université Paris 1, spécialiste de philosophie morale et politique, de philosophie de l’environnement et d’éthique appliquée ;
  • Sandra Laugier, professeur de philosophie à l’Université Paris 1, directrice du centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne, directrice adjointe de l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS, responsable de l’interdisciplinarité ;
  • Jeanne-Marie Parly, professeur honoraire des universités en sciences économiques, ancien conseiller d’Etat ;
  • Hervé Théry, géographe, professeur associé à l’Université de Sao Paulo (Brésil).