Les journées du réseau REPHY

Les Journées REPHY se tiendront à l'Ifremer à Nantes du 29 novembre au 1er décembre. Elles réuniront 70 agents de l'Ifremer et 86 personnes extérieures.

La première journée (session interne) est à destination de l'Ifremer. Les 30 novembre (session environnementale) et 1er décembre (session sanitaire), le public présent représentera également plusieurs structures publiques (DGAL, ANSES, DDTM, DDPP, Agences Régionales de la Santé (ARS), laboratoires départementaux d'analyses, agences de l'Eau et ONEMA), des représentants des professionnels (Comité National et Comités régionaux de la Conchyliculture, Comités Départementaux des Pêches Maritimes et des Élevages Marins), des universitaires et des étudiants.

Les journées s'attacheront à présenter les derniers résultats disponibles des 2 réseaux issus de la dichotomie du réseau REPHY "historique" :

  • Le « Réseau d’Observation et de Surveillance du Phytoplancton et de l’Hydrologie dans les eaux littorales », qui conserve le nom du réseau REPHY et concerne le phytoplancton et l'hydrologie,
  • Le réseau REPHYTOX, « Réseau de surveillance des phycotoxines dans les organismes marins », qui concerne les suivis des phycotoxines (produites par les microalgues toxiques) dans les coquillages destinés à la consommation humaine. Son articulation avec le REPHY sera détaillée.

Bien que distincts, les deux réseaux REPHY et REPHYTOX restent étroitement associés, puisque la surveillance du phytoplancton toxique, toujours assurée par le REPHY, est utilisée pour le déclenchement d’analyses de toxines dans le REPHYTOX, et pour une meilleure compréhension des épisodes de contamination des organismes marins.

Ces journées seront l'occasion en interne de faire le point sur l'avancement de l'évolution du portage du réseau. Elles présenteront aussi des actions de recherche ou des développements menés à l'Ifremer et chez d'autres partenaires scientifiques : effets d'un hydroclimat local ou de contaminants chimiques sur le phytoplancton, études portant sur certaines micro-algues toxiques, traitement des données, etc.